legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* ÉRIC TANGUY (1968 - 50 ans), France

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Eric Tanguy [1968, France (Caen, Calvados) - ], issu d'une famille de mélomane, étudie la composition avec Horatiu Radulescu (de 1985 à 1988) puis au Conservatoire de Paris, avec Ivo Malec et Gérard Grisey (de 1989 à 1992) ; il séjourne à la Villa Médicis à Rome (1993-1994) à la recherche de son propre style (curieusement, en y rencontrant les partitions de Sibelius), et en revient avec un retour (définitif) aux demi-tons et une volonté de beau son, puis, comme nombre de jeunes compositeurs, il entame un tour de France de villes en résidence (Reims en 1995, Lille en 1996, Rennes en 2001-2003, etc., Besançon, en 2017) ; malgré de nombreuses distinctions, il reste à l'écart des Institutions (et comme les autres «spectraux» des débuts, notamment à l'écart de l'Ircam) ; il est en couple avec la soprano Patricia Petibon, puis avec la journaliste romancière Emmanuelle Gaume, et depuis 2017 avec la pianiste Suzana Bartal (née en 1986), la vie de famille lui est essentielle ; il est un amateur éclairé de cinéma (mais n'a pas encore composé de B.O.F. de longs métrages) ; personnage avenant, généreux et chaleureux, calme et sensible, très marqué par l'amitié fidèle (cercle restreint se développant progressivement), enthousiate (toujours aujourd'hui), il est aussi un conteur hors-pair de la génèse relationnelle de ses propres pièces, notamment concertantes ; il n'a que peu d'autres activités (récemment enseignement de la composition, à temps partiel), hormis compositeur (avec une production lente). Site Internet : www.eric-tanguy.com... Première œuvre significative : "Culte" (1986, pour flûte seule). Instrument pratiqué : violon.Moderniste-Synthétique (initialement post-spectral, aujourd'hui plutôt progressiste). Eric Tanguy est un musicien établi et un orchestrateur talentueux, à la personnalité affirmée et au style assez original (émancipé du spectralisme pur, mais tendant récemment vers le post-moderne modal) ; sa musique, sans être difficile d'accès, est plutôt exigeante (mais pas aride, ni agressive) et subtile (plutôt séduisante), marquée par la vigueur dynamique et par la densité de l'expression, en privilégiant les œuvres concises ainsi que les pièces concertantes pour instrument soliste (notamment, le violoncelle) ; à l'instar d'un Henri Dutilleux, son esthétique est certes assez moderniste, mais davantage marquée par le métier que par l'innovation et l'originalité (ce qui ne nuit pas à son succès public actuel, bien au contraire)… Pièces emblématiques (sur un catalogue total d'environ 90, microtonales avant "Éclipse") : "Erleben" (1988, pour 8 musiciens), "Inwards" (1989, pour cuivres et percussion), "Convulsive Beauty" (1990, pour violoncelle et 8 musiciens), "Elsewhere" (1991, pour grand orchestre), "Éclipse" (1999, pour orchestre, très rythmique, avec une belle tension dramatique et un jeu sur ombre-lumière), Concerto pour violoncelle n°2 (2001, lyrique), "Invocation" (2009, pour violoncelle solo, sur-expressive), "Affettuoso, In Memoriam Henri Dutilleux" (2014, pour orchestre, apaisé et contrasté), "Matka" (2015, pour orchestre, instable et nordique).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1999Eclipse (orchestre) [31 ans]Grand Orchestre (bois par 3, forte section de cordes, au total 86 musiciens). Un poème symphonique à la trame architecturale rigoureuse, en 5 parties enchaînées, métaphore (comme le titre l'indique) de la disparition et de la réapparition de la lumiè… … suite | … plus (portrait compositeur)21xxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendeNé le 27 Janvier 1968

M.A.J.-Actus : 2018/01/25.
Série de portraits radiophoniques à l'occasion de ses 50 ans, en Janvier 2018 (liens valables au moins 18 mois à https://www.francemusique.fr/emissions/les-grands-entretiens/eric-tanguy-compositeur-1-5-57795) ; création de "Les Mains Papillons", le 21 Juin 2010, Pleyel, Paris ; création de "In Excelsis" au TCE à Paris, le 5 Janvier 2009 ; création de "In Terra Pace" pour violoncelle et orchestre, le 22 Juin 2007, à Reims ; 2 projets d'opéra, un sur Sade, un autre sur un texte de l'acteur Michel Blanc (terminé, pour Paris, en 2013-2014) ; travaille en 2014 à un concerto pour piano (non terminé en 2017) ; il a co-écrit avec Nathalie Krafft le livre Écouter Sibelius, publié à l'Automne 2017 ; site Internet personnel à l'abandon (sauf sa biographie), dommage. Site Internet personnel (avec extraits musicaux): www.eric-tanguy.com* Reco(s)-Accès-facile (relativement à son catalogue)… "Sinfonietta" (2003, pour petit orchestre, noueuse ; Extrait-Vidéo) | "Incanto" (2002, pour orchestre, polyrythmique, en blocs ; Extrait-Vidéo) |

* Conseil-découverte : "Éclipse" (1999, pour orchestre) |

* Conseil-approfondissement : Concerto pour violoncelle n°2 (2001, Extrait-Vidéo) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 25-Janvier-2018

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2018 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page