legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* NGUYEN-THIEN DAO (1940 - 2015), Vietnam

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Nguyen-Thien Dao [1940, Vietnam (Hanoï) - 2015, France (Paris), décédé à 74 ans] est Français d'origine Viêtnamienne (enfance dans les campagnes, marquée par la musique traditionnelle folklorique, immigré à 13 ans suite à la décolonisation) ; il étudie l'harmonie au Conservatoire de Paris en 1963, puis en 1967 la composition dans la classe d'Olivier Messiaen, dont il est resté un admirateur fidèle ; après une période d'immersion (années 70 et 80) dans la création officielle d'avant-garde (festivals de La Rochelle, Royan), il s'en éloigne pour composer en isolé ; enfin, vers la fin de sa vie, il revient à Hanoi (l'Etat lui a confié une maison au bord d'un lac en 1994), puis il va visiter souvent le Vietnam, dont il devient le compositeur national de musique savante moderne (à partir de 1995, commandes officielles, créations à Hanoï, Hué, avec instruments traditionnels), tout en continuant partiellement ses activités en France ; sur le plan personnel, il est, outre sa (vraiment) petite taille, caractérisé par des contrastes contenus (enflammé et méditatif, nerveux et onirique, sérieux et humour distancé, et toujours passionné et posé) ; site Web : http://www.nguyenthiendao.com... Première œuvre significative : "Than Dong To Quoc" (1968, pour récitant, soprano, choeur parlé, ondes Martenot, 4 pianos, 6 percussions, influencé par Messiaen). Instrument pratiqué : piano, orchestre (chef).Moderniste-National (tendance coloriste). Nguyen-Thien Dao est d'abord influencé par les couleurs de Messiaen, puis il développe son propre univers sonore avec des racines dans la Musique de son pays natal (comme Takemitsu avec le Japon, ou Isang Yun avec la Corée, y compris par l'utilisation d'instruments locaux, dans l'esprit d'une rencontre fusionnelle Orient-Occident) et des techniques d'écriture marquées par le temps (incertain), le timbre, les micro-intervalles (tiers, quarts et sixièmes de tons), l'enchevêtrement des phrases et l'apport des technologies nouvelles ; il innove sur le traitement de la voix dans "Gio-Dong" en y cumulant toutes les sonorités expressives d'une langue à tons (cris, rires, interjections) ; son style est marqué par les contrastes dynamiques exacerbés (coexistence de pianissimi imperceptibles et de fortissimi telluriques, cris et chuchotements), par la puissance émotionnelle et par la recherche de couleurs subtiles, complexes (presque surchargées), le tout avec lyrisme ; c'est un compositeur important et original, aujourd'hui sous-estimé, car isolé, mais il a continué à composer régulièrement jusqu'à sa mort, et son temps reviendra peut-être lorsque la mode renouera avec les couleurs exotiques ou asiatiques (en tout cas, elle est toujours prisée en Asie et notamment au Japon)… Pièces emblématiques (sur un catalogue d'environ 70) : "Tuyên Lua" (1969, pour 7 instrumentistes), "Gio-Dong" (1970, pour voix solo, homme ou femme, à la violence exacerbée), "Koskom" (1972, pour orchestre, aux couleurs subtiles), "Ba Me Vietnam" (1973, pour contrebasse et ensemble), "Bao Giao" (1979, pour 2 pianos et 2 percussions), "Écouter/Mourir" (opéra, 1980, non écouté), "Voie-Concert" (1992, pour ensemble), Quatuor à cordes n°1 (1992, le seul à ce jour), "Les Enfants d'Izieu" (1994, opéra-oratorio sur la Shoa, violent et poignant), "Giao Hoa Sinfonia" (1998), "Arco Vivo" (2000, pour violoncelle, lyrique et confident), "Quatre Lyriques de Ciel et de Terre" (2004, opéra de chambre, non écouté), "Suoi Tranh" (2011, pour 6 cithares Vietnamiennes, brillant), "Concerto vivo" (2013, pour piano et orchestre, rafraîchissant).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1972Koskom (orchestre) [32 ans]Orchestre (petit). Une œuvre phare de la nouvelle expressivité sans pointillisme, d'une grande splendeur sonore, marquée par un cheminement incertain sans début ni fin, à la recherche d'un au-delà, d'un paradis perdu, avec un certain mysticisme ; les… … suite | … plus (portrait compositeur)30xxxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendelégendelégendeNé le 17 Décembre 1940

M.A.J.-Actus : 2016/02/10.
Mort le 20 Novembre 2015 ; création posthume de "Linh Giac", pour chœur et orchestre, sa dernière pièce terminée, le 8 Avril 2016, à Maisons-Alfort (IDF) ; création de "Concerto vivo", pour piano et orchestre, le 21 Septembre 2013, à Yokohama (Japon) ; création de "Dinh Menh Bat Chot", opéra, le 17 Mai 2012, à Hanoi (Viêt-Nam) ; création de "Suoi Tranh", pour 6 cithares Vietnamiennes, le 17 Septembre 2011 à Kunming (Chine) ; création de "Duo Vivo", le 7 Janvier 2008, en l'honneur du centenaire de la naissance d'Olivier Messiaen, au Théâtre des Bouffes du Nord, à Paris, et une Symphonie avec choeurs "an hien hu vo tinh linh khai giac", à Hanoï, au Vietnam, en Mai 2008 ; sélectionné pour le Grand Prix des Lycéens 2014 (MNL) avec "Suoi Tranh" ; en Août 2010, site Internet (Sacem) non actualisé depuis longtemps ; sa mort n'a été annoncée que par 2 organes de presse en France (oh, ingratitude et mémoire-érosion) ; récemment de nombreux extraits ont été ajoutés sur YouTube. Site Internet personnel (avec extraits musicaux): www.nguyenthiendao.com* Reco(s)-Accès-facile (relativement à son catalogue)… Suoi Tranh", (2011, pour 6 cithares Vietnamiennes, un tube)

* Conseil-découverte : "Koskom" (1972, pour orchestre) |

* Conseil-approfondissement : "Les Enfants d'Izieu" (1994, opéra-oratorio) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 8-Mars-2016

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page