legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* PHILIPPE MANOURY (1952 - 64 ans), France

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Philippe Manoury [1952, France (Tulle, Corrèze) - ] suit le cursus classique du compositeur en France (Conservatoire de Paris, et aussi E.N.M.), avec Gérard Condé, Max Deutsch, Michel Philippot et Ivo Malec, pour l'harmonie et la composition, puis un stage avec Pierre Barbaud de musique assistée par ordinateur ; après un séjour de 3 ans au Brésil, il entre à l'Ircam en 1981, comme chercheur invité, et s'y maintient peu ou prou (avec en parallèle, l'enseignement au Conservatoire de Lyon entre 1987 et 1997) jusqu'en 2004, année d'émigration aux USA (en tant que professeur de composition à San Diego, Californie) ; en 2012, il se rapatrie en France avec sa nomination comme professeur au Conservatoire de Strasbourg ; le personnage a un tempérament affirmé, un rien cabochard, et une liberté de parole revendiquée (ce qui lui a joué des tours), il paraît rationnel (mais il est en fait davantage instinctif et intuitif) avec un fort côté extraverti (peu organisé) et une intention visionnaire (sur les fondements des choses, des hommes), ce qui l'amène à s'engager sur beaucoup de sujets (y compris dans un blog à une époque). Site Internet : www.philippemanoury.com... Premières œuvres significatives : "Cryptophonos" (1974, pour piano). Instrument pratiqué : piano.Moderniste-Synthétique (tendance électroacoustique). Philippe Manoury est un compositeur établi, au catalogue marqué par la recherche de la reconnaissance, prolifique (plusieurs opéras créés institutionnellement) ; il est l'un des premiers compositeurs, après Pierre Boulez (quasi en même temps), à utiliser l'informatique musicale (alors, à l'Ircam, avec la machine 4X) et s'est pleinement investi, avec succès, notamment pour le cycle "Sonus ex machina" dans l'électronique live (en temps réel) ; son style est dense, moderne (synthétique du post-sériel et du son polarisé) sans excès, mais sans esprit de retour forcé à la consonance, architecturé sans épanchement émotionnel (contenu, presque contraint) et sans facilité, marqué par un continuum sonore (fluidité) : il semble parfois y manquer une dimension d'originalité, d'exigence (critiques de remplissage, au début des années 2000) et de tempérament (au contraire du personnage), indispensable aux grands artistes créateurs, mais jamais manquer d'inspiration, ni d'intelligence, ni de geste théâtral (même en dehors de ses opéras) ; depuis son émigration aux USA en 2004, sa faconde et inspiration compositionnelle ont pris un nouvel essor prometteur qui s'est maintenu quand il est revenu dans son pays… Pièces emblématiques (sur un total d'une cinquantaine, souvent remaniées): "Zeitlauf" (1982, pour chœur mixte, ensemble instrumental, synthétiseurs et bande magnétique), "Aleph" (1987, pour 4 voix et orchestre), "Jupiter" (1988, pour flûte et électronique en direct, modifiée en 1992), "La Partition du Ciel et de l'Enfer" (1989), "En Écho" (1993, pour soprano et ordinateur, évoquant le corps nu féminin), "Passacaille pour Tokyo" (1994, pour piano et 17 instruments), "60ème Parallèle" (1997, opéra huis-clos, sur un livret intriguant et énigmatique, concentré sur l'attente obsédante et le temps indéfini), "Sound and Fury" (1999, pour orchestre, véhément, d'allure Boulézienne), "K" (2001, opéra multimédia, sur l'oppression), "Partita I" (2006, pour alto et électronique en temps réel, une longue ascèse), "Abgrund" (2007, pour orchestre, d'une écriture foisonnante), "Tensio" (2010, pour quatuor à cordes et électronique live, un jeu de rebonds et de traces, avec effets de toupie), "Synapse", concerto pour violon et orchestre (2010, enchevêtré et serré).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1999Sound and Fury (grand orchestre) [47 ans]Orchestre-grand (109 musiciens, avec 5 percussions et bois et vents par 4, souvent doublés en raison de la spatialisation stéréophonique comme par exemple 8 cors, 6 trompettes, 6 trombones). Le titre de la pièce (en référence au roman de William Faul… … suite | … plus (portrait compositeur)29xxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légende
2001K… (opéra) [49 ans]Opéra théâtre. Outre l'opéra traditionnel, cette œuvre contient un chœur virtuel (entièrement synthétique, de l'Ircam) enveloppant les auditeurs par spatialisation ; elle vaut surtout par son livret solide, illustré par une musique plus engagée qu'à … … suite | … plus (portrait compositeur)80xxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendeNé le 19 Juin 1952

M.A.J.-Actus : 2016/03/19.
Création de "B-Partita", pour ensemble, le 16 Juin 2016 à Paris (Manifeste) ; création de "Ring", pour orchestre, le 22 Mai 2016 à Cologne (Allemagne) ; création Française de "In Situ", pour orchestre, à Strasbourg, 26 septembre 2014 (créé à Donaueschingen en 2013) ; création du Concerto pour 2 pianos et orchestre par le duo Grau-Schumacher à Witten (Allemagne), le 13 Décembre 2013 (reprise en France, le 14 Février 2014, à Pleyel) (en-deçà) ; création d'un Concerto pour piano, le 1er Juin 2012, à Paris (en-deçà) ; création de "La Nuit de Gutenberg", opéra, et d'une pièce pour 5 instruments par l'Ensemble Accroche Note, le 24 Septembre 2011, à Strasbourg ; création de "Tensio", quatuor à cordes avec électronique (réussi), le 17 Décembre 2010 par le Quatuor Diotima et l'Ircam ; création de "Synapse", pour violon solo et orchestre, le 13 Février 2010 à Stuttgart (création Française à Paris en Juin 2012) ; création de "Inharmonies" a cappella, le 3 Novembre 2008, au Festival d'Automne à Paris ; création de "Instants Pluriels", le 23 Mai 2008, à Nanterre ; créations de "On-Iron" et surtout "Identités remarquables" (en 7 parties), en 2013 ; plusieurs créations prévues : en Mars, le 3ème quatuor au Printemps des Arts de Monaco, en Avril : "3 Pièces pour quatuor à cordes et orchestre" au Festival de Cottbus (Allemagne), en Octobre, une œuvre pour l'Ensemble Modern et l'orchestre de la SWR, au Festival de Donnaueschingen (Allemagne). Site Internet personnel (avec extraits musicaux): www.philippemanoury.com

* Conseil-découverte : "Abgrund" (2007, pour orchestre) |

* Conseil-approfondissement : "Sound and Fury" (1999, pour orchestre) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 20-Janvier-2016

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page