legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* Georg Friedrich Haas (1953 - 70 ans), Autriche

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Georg Friedrich Haas [1953, Autriche (Graz) - ] (prononcer «guéorg fridriche hass», avec un «h» soufflé) étudie d'abord le piano avec Doris Wolf, la composition avec Ivan Eröd, l'électroacoustique avec Gösta Neuwirth, et la pédagogie, à la Musikhochschule (Université de Musique et d'Art Dramatique) de Graz (1972-1979), puis auprès du compositeur Friedrich Cerha au Conservatoire de Vienne en Autriche (1981-1983), et enfin aux Cours d'Été de Darmstadt (Allemagne) en 1980, 1988 et 1990 et à l'Ircam à Paris (France) en 1991 ; très tôt, il se tourne lui-même vers l'enseignement à la Musikhochshule de Graz (1978-1997) et y obtient en 1989 un poste de professeur de contrepoint, d'analyse et de composition contemporaine ; depuis 1997, il a abandonné son métier d'enseignant pour se consacrer, en Irlande, à son métier de compositeur indépendant (tout en restant très présent sur la scène musicale Autrichienne) ; après 3 divorces, il est marié, depuis 2015, à une artiste Afro-Américaine féministe et provocatrice, de 15 ans sa cadette, Mollena Lee Williams-Haas, qui collabore alors aux textes de ses pièces ; le personnage est à la fois doux, réservé, anxieux et audacieux, passionné de littérature (il a envisagé d'être écrivain à 17 ans)... Première œuvre significative : "Adolf Wölfli" (1981, pseudo-opéra de chambre, pour baryton solo et ensemble). Instrument pratiqué : piano. Moderniste-Microtonal. Georg Friedrich Haas est un compositeur à part et original qui a su s'établir dans une voie unique (et immédiatement reconnaissable à l'écoute), le microtonal polyphonique en continuum, héritier de la dernière manière de Giacinto Scelsi et de la micro-polyphonie de György Ligeti, en ajoutant (notamment depuis 1997) des jeux complexes sur les harmoniques et sur les intervalles ; le compositeur souligne aussi l'influence des compositeurs Américains Harry Partch, James Tenney, La Monte Young, dans l'utilisation de la corde harmonique (par stratification de micro-notes du seizième jusqu'au quart de ton) ; sa musique est faite d'onirisme (plutôt ténébreux), de fièvre angoissée sidérale, d'ambiguïté diffuse, de mélanges saturés de timbres inouïs, et de sensation (plus que de forme ou de développement) ; ses tentatives d'accompagner le rêve et l'évasion par des mises en scène (par exemple, spectateurs dans l'obscurité) se sont cependant révélées moins convaincantes ; son langage est dérivé du spectre harmonique (post-spectral), du continu par fusion de voix individuelles (en dialogue) et par l'empilement des accords, et utilisent souvent les rythmes opposés superposés ; son esthétique est faite de liaisons, de liens (s'estompant de manière éludée), de couleurs changeantes (lentement et progressivement)… Pièces emblématiques (sur un total, déjà, d'environ 120, remarquablement homogène que ses détracteurs critiquent, à tort, comme sans renouvellement, et qui sont toutes listées, et avec souvent un extrait écoutable, chez son éditeur Universal) : "Quasi Una Tânpûrâ" (1991, pour orchestre de chambre), "Monodie" (1999, pour ensemble, planante), "In Vain" (2000, pour ensemble, un voyage en spirale hypnotique et répétitive), "Poème" (2006, pour grand orchestre, pénétrant et accessible, aux textures somptueuses, peut-être sa pièce maîtresse), "Melancholia" (2008, opéra de chambre, rutilant et statique, mais sans action véritable), "Limited Approximations" [Approximitations limitées] (2010, pour 6 pianos accordés en micro-tons et orchestre, non écouté en concert), "Aus-Weg" (2010, un octuor complexe et ambigu).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1999Monodie (ensemble) [46 ans]Ensemble (18 instruments, vents-bois et cordes). Une pièce en un seul mouvement sans interruption, statique qui utilise une polyphonie complexe ; la pièce s'ouvre sur une sorte d'apparition énigmatique comme un brouillard diffus qui peu à peu s'anime… … suite | … plus (portrait compositeur)15xxx++++
2000In Vain (ensemble) [47 ans]Ensemble (24 instruments à cordes, bois-vents, percussions, accordéon, piano). Une pièce fascinante et magnétique, longue, ce qui, dans le cadre d'un concert mis en scène, peut entraîner des difficultés quand les musiciens jouent d'abord en pleine lu… … suite | … plus (portrait compositeur)68xxxx+++
2003Natures Mortes (orchestre) [50 ans]Orchestre (grand, bois par 3, avec accordéon soliste). Une pièce différente du compositeur dans sa conception car plus affirmative, pariant davantage sur des timbres individualisés ; elle est divisée en 3 sections continues dans chacune desquelles de… … suite | … plus (portrait compositeur)26xx+++++
2010Aus-Weg (8 musiciens) [57 ans]Chambre divers (octuor avec flûte, hautbois baryton, clarinette basse, percussionniste, piano, violon, alto, violoncelle). Le 2ème mot du titre, Weg (chemin, parti), laisse le sens ouvert à l'interprétation et l'ambiguïté est intentionnelle, soit «po… … suite | … plus (portrait compositeur)17xxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendeNé le 16 Août 1953

M.A.J.-Actus : 2016/11/20.
Création du quatuor à cordes n°10, le 19 Novembre 2016, au Huddersfield Contemporary Music Festival (UK) ; création de "I can't Breathe " pour trompette solo, le 8 Février 2015, à Cologne (Allemagne) ; création du Quatuor à cordes n°8, à Bâle (Suisse), le 21 Octobre 2014 ; création Française de "Limited approximations", le 20 Septembre 2013 à Strasbourg (Musica) ; création de "Melancholia", à l'Opéra National de Paris (Garnier), le 9 Juin 2008 ; création Française de "In Vain" (réussi), le 16 Juin 2008, au Théâtre des Bouffes du Nord, à Paris ; sur Universal, le catalogue est à nouveau actualisé. Site Internet personnel (avec extraits musicaux): www.universaledition.com/Georg-Friedrich-Haas/composers-and-works/composer/278

* Conseil-découverte : "Natures Mortes" (2003, pour orchestre) |

* Conseil-approfondissement : "In Vain" (2000, pour ensemble) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 20-Novembre-2016

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page