legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* BERNARD PARMÉGIANI (1927 - 2013), France

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Bernard Parmégiani [1927, France (Paris) - 2013, France (Paris), décédé à 86 ans] n'étudie pas au Conservatoire, même s'il est issu d'une famille musicienne ; il se forme comme ingénieur du son et s'initie aux différentes techniques (Cinéma, Radio, Télévision, Centre d'Études Radiophoniques) ; il hésite un temps en faveur d'une carrière de mime (4 ans à l'école de Jacques Lecoq et Maximilien Decroux, qui le sensibilisent à la pratique du geste) ; en 1959, il suit le stage de musique concrète au GRM (Groupe de Recherches Musicales), avec Pierre Schaeffer, pendant 2 ans, où il travaille ensuite comme responsable du secteur Musique-Image, jusqu'à sa retraite en 1992 ; ensuite, il a créé son propre studio «Fabriquasons» ; le personnage est d'abord simple, pondéré et direct, en fait à multiples facettes et distancié, avec un côté facétieux ou goguenard (sans y toucher, jusqu'à la dérision ou le pastiche) et particulièrement curieux (pour les techniques d'écriture, pour la cosmogonie, pour les différents types de musique, savante ou non, mais sans Orientalisme). Un mini-site hommage a été conçu par l'INA-GRM, en 2013. Site Internet personnel : www.parmegiani.fr... Première œuvre significative : "Phonosophobe" (1962, pour bande). Instrument pratiqué : piano, percussion.Electroacoustique-Mixte. Bernard Parmégiani est un compositeur purement acousmatique, de la seconde génération (après Pierre Schaeffer, qui l'a beaucoup influencé), donc utilisant les sons enregistrés, les sons électroniques, et les synthétiseurs ; ses réalisations sont éclectiques, y compris de nombreuses musiques de films, des vidéos musicales, des jingles (aéroport de Roissy, de 1971 à 2005), ou des indicatifs pour la radio ou la télévision, et pour des publicitaires ; sur le plan compositionnel, il s'inscrit dans la recherche de sons nouveaux, mêlant rapidement les sources concrètes, électroniques, et instrumentales enregistrées (pratiquant rarement la musique mixte, c'est-à-dire comportant de l'instrumental interprété, ou alors seulement en appoint) ; 2 dimensions pondérisent davantage son esthétique : le souffle (consistant, pas évanescent) et le grain-matière (assez physique) ; sur le plan du style, son choix est clairement multiple, avec un tropisme marqué pour le geste théâtral (même virtuel), pour le cosmos et pour les sons purs et clairs, cérébraux, voire le bruitisme (y compris Free Jazz et Pop), associant mélodie, distanciation formelle et émotion organisée (d'abord luxuriante, puis à partir de 1975, de façon plus épurée) ; sa musique est sophistiquée, marquée par les mouvements, les métamorphoses, les continuums (fondus-enchaînés), les lignes droites, les courbes, les spirales, les répétitions, les distorsions, en jouant sur les contraires et les dynamiques (complémentaire de l'autre compositeur acousmatique Français de la seconde génération, François Bayle) : non datée par la technologie ou la mode (sans effet de manche), elle résiste bien au temps (sauf les pièces à enjeu humoristique)… Pièces emblématiques (sur un total de près de 80, dans la musique savante, avec souvent des titres en jeux de mots, comme par exemple "Du Pop à l'Ane", ou en opposition, comme par exemple, "Dedans-Dehors"): "Violostries" (1964, avec sons enregistrés d'un violon et accompagnés par le violoniste, pièce chorégraphiée ensuite), "Jazzex" (1966, avec des extraits joués par des free-jazzmen), "Capture Éphémère" (1968, brillant exercice glissant-morphant), "La Roue Ferris" (1971, 100% électro, tournoyante et répétitive), "De Natura Sonorum" (1975, ambitieux maître-jeu formel), "Exercismes I, II, III" (1986-1991, un jeu fascinant sur les sons), "La Création du Monde" (1987, collage de dimension symphonique, à la fois fantasmagorique, cosmique et mythique), "Sonare" (1996, non écoutée), "Rêverie" (2007, non écoutée).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1975De Natura Sonorum (bande) [48 ans]Electroacoustique. Une œuvre énigmatique, répétitive, avec un réel pouvoir d'attraction émotionnelle, mais distancé (probablement l'une des plus grandes réussite de la musique acousmatique) et un écho très marqué de sons fluides ; en 2 fois 6 mouveme… … suite | … plus (portrait compositeur)53xxxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendeNé le 27 Octobre 1927

M.A.J.-Actus : 2013/11/22.
Mort le 21 Novembre 2013 ; reprise de "Le Présent composé" au festival Futura 09, à Crest (Drôme), le 22 Août 2009 ; création de "Au gré du souffle, le son s'envole" en Mars 2006, Festival Présences électroniques-GRM ; ne semble plus composer depuis 2008 (aucune pièce créée récemment). Site Internet personnel (avec extraits musicaux): www.parmegiani.fr

* Conseil-découverte : "La Création du Monde" (1987) |

* Conseil-approfondissement : "De Natura Sonorum" (1975) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 22-Novembre-2013

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page