legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* PHILIPPE BOESMANS (1936 - 80 ans), Belgique

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Philippe Boesmans [1936, Belgique (Tongres) - ] (prononcer «bossmanns») est un compositeur autodidacte après des études de piano concertiste au Conservatoire de Liège (tardives, à partir de l'âge de 16 ans, jusqu'à 1957) ; des rencontres clés avec Pierre Froidebise, Célestin Deliège et les compositeurs Luciano Berio et Henri Pousseur, ainsi que des stages à Darmstadt dès 1962 déterminent sa carrière de compositeur (même s'il a été pianiste-instrumentiste dans l'Ensemble Musique Nouvelle de Bruxelles jusque vers 1962, et même s'il s'est détourné des études de composition, ou d'harmonie) ; Flamand par ses origines, mais Wallon francophile par son éducation, il est la figure de proue actuelle de la création Belge ; en 1971, il est attaché au Centre de Recherches Musicales de Wallonie, dirigé par Henri Pousseur, et au Studio électronique de Liège et depuis 1985, compositeur en résidence au Théâtre Royal de la Monnaie, qui lui commande des opéras et les crée (sauf le récent, "Yvonne", créé à Paris Bastille en 2009, sous l'impulsion du Belge Gérard Mortier) ; sur le plan humain, c'est incontestablement un homme de théâtre-spectacle, de fidélité, d'indépendance (pas d'embrigadement dans une chapelle), terriblement sérieux (sans se prendre au sérieux, avec distance et un zest de provocation), farouche (secret)... Première œuvre significative : "Upon La Mi" (1970, pour voix, cor en fa et ensemble instrumental). Instrument pratiqué : piano.Moderniste-Synthétique (tendance patchwork). Philippe Boesmans est un compositeur important, quasi-autodidacte, avec à partir de 1980 (donc tardivement), un style propre (plutôt fluide, délié, luxuriant, chantant), minutieux (ornementé, festonné), contrôlé (bien que donnant le sentiment de naturel improvisé) et subtil ; son langage, personnel, n'est pas révolutionnaire (ni strictement sériel, ni aléatoire, ni spectral), mais inventif et expressif : plutôt accessible (moderne, à dominance tonale, de moins en moins dissonnant, mais instable, avec des collages), dans la lignée de Stravinsky et Bernstein (rythmes, patchwork de timbres, placages), mais très éclectique (du médiéval au Rock tendance, voire le folk et la chanson, en séquences, jusqu'au bastringue) ; ses premières œuvres datent du début des années 1960 et témoignent de la profonde influence d'un sérialisme diversifié (alors, à son zénith en Belgique), bientôt renié (après 1968) comme un «avant-gardisme militaire» et remplacé par des consonances tonales inouïes et de périodicités rythmiques originales pour ses pièces de maturité (seules importantes) ; il est un compositeur d'opéras reconnu (priorité au scénario-livret-tendance, notamment avec Luc Bondy, soutien des chanteurs et de la voix naturelle, orchestre traité comme un personnage en tant que tel) ; avec l'âge, ses partitions récentes hélas se répètent un peu, dérivent vers l'auto-dérision et l'accumulation de clins d'oeil… Pièces emblématiques : "Fanfare I" (1972, pour 2 pianos en équerre et un seul instrumentiste), "Fanfare II" (1972, pour orgue, pièce ingénieuse, rare pour cet instrument), "Concerto pour Violon" (1979, tout en strates), "Conversations" (1980, pour orchestre, éthéré, rêveur, non écouté en concert), "Surfing" (1990, pour ensemble, pièce audacieuse, joueuse), "Trackl-Lieder" [Mélodies de Trackl] (pour soprano et petit orchestre, 1990, envoûtant), "Summerdreams" (Quatuor n°2, 1995, sensuel, suspendu), et récemment, par prédilection, des opéras qui ont fait sa réputation (aux livrets «tendance», provocants, mais théâtralement bien construits, souvent écrits par Luc Bondy), "La Passion de Gilles" (1983, opéra, sur les déviances pédophiles), "Reigen" [La Ronde] (1993, opéra, sur le libertinage, les amours monnayées, contraintes, dérobées, toujours faussées), "Wintermärchen" (2000, opéra Shakespearien, sur les passions aveugles), "Julie" (2005, opéra de chambre, davantage théâtre musical parlando, sur la séduction ancillaire et la culpabilité), "Yvonne de Bourgogne" (2009, opéra sur l'ostracisme, cinglant, mais moins inspiré musicalement, notamment la fin).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1990Surfing (alto et 15 musiciens) [54 ans]Ensemble (petit)-Alto (non concertant). Une œuvre de grande complexité et virtuosité, marquée par le mouvement (les vagues, plus ou moins longues) et les rythmes (les rebondissements, au contraire, plus ou moins courts), avec des effets physiques de … … suite | … plus (portrait compositeur)12xxx++++
1993Reigen (opéra) [57 ans]Opéra théâtre. D'après la pièce homonyme (en Français : "la Ronde") d'Arthur Schnitzler, une grande réussite théâtrale et musicale, qui traite de l'amour (désabusé) et surtout du désir, par couple de personnages qui se relaient (par couple, avec un d… … suite | … plus (portrait compositeur)120xxxx++++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendeNé le 17 Mai 1936

M.A.J.-Actus : 2015/06/06.
Création de "Au Monde", opéra, le 30 Mars 2014 à Bruxelles, Théâtre Royal de La Monnaie (repris à Paris, Opéra Comique, en Mars 2015, en deçà) ; création de "Capriccio pour deux pianos", le 4 Mars 2011, à Liège (Belgique) ; création de "Chambres d'à-côté", pour ensemble, le 11 Septembre 2010, à Bruxelles ; création de "Yvonne, Princesse de Bourgogne", opéra à Paris-Bastille le 25 Janvier 2009 (beaux 2 premiers actes) ; "Julie", nouvel opéra créé à La Monnaie à Bruxelles (réussi), repris au festival d'Aix en Juillet 2005 (DVD disponible, depuis Juin 2007) ; a composé la B.O.F. du film "Rendez-vous avec un Ange", sorti en Juin 2011 ; travaille à un quatuor, à un concerto pour 2 pianos (pour les sœurs Labêque) ; toujours pas de site Internet personnel (par coquetterie), dommage

* Conseil-découverte : "Surfing" (1990, pour ensemble) |

* Conseil-approfondissement : "Reigen" (1993, opéra) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 6-Juin-2015

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page