legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* MICHAËL LEVINAS (1949 - 68 ans), France

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Michaël Levinas [1949, France (Paris) - ] (prononcer «lévinasse», même si le nom, souvent mal orthographié, ne prend pas d'accent) suit le cursus classique du compositeur en France (Conservatoire national de Paris), avec Olivier Messiaen pour la composition et Vlado Perlumuter, Yvonne Lefébure et Yvonne Loriod pour la technique pianistique, puis des stages de musique électronique (au GRM) et les cours de Karlheinz Stockhausen à Darmstadt ; il est co-fondateur, avec Tristan Murail, Gérard Grisey et Hugues Dufourt, de l'Ensemble L'Itinéraire (organe-totem de la Musique Spectrale, en 1974), puis pensionnaire de la Villa Médicis, à Rome (1975-1977) ; parallèlement à une carrière de pianiste du grand répertoire (Beethoven, Schumann), il devient à son tour, dès 1987, professeur de composition, puis d'analyse au Conservatoire national de Paris ; en 2009, il est élu membre de l'Académie des Beaux-Arts ; le personnage est d'une intelligence aiguë (il est le fils du philosophe Emmanuel Levinas), plus conceptuel que communiquant, plus analytique que synthétique, indépendant et passionné, profondément tolérant (cf. textes et livrets choisis), et attaché à convaincre ; après la période spectrale, l'ombre tutélaire et médiatique d'Emmanuel Levinas l'a sensiblement contraint et a gêné ses élans créateurs jusqu'à la mort paternelle à la fin de 1995 (voire même un peu après : 1 ou 2 pièces par an entre 1987 et 1995, premier opéra en 1996, premier quatuor en 1999) ; il est enfin réputé par ses hésitations qui alliées à un perfectionisme quasi-maniéré le poussent à modifier-corriger ses créations jusqu'au dernier moment (y compris à la générale). Site Internet : www.michaellevinas.com... Première œuvre significative : "Clov et Hamm" (1973, pour 2 tubas, percussions et 2 bandes magnétiques). Instrument pratiqué : piano (concertiste).Moderniste-Synthétique (tendance explorateur). Michaël Levinas est un compositeur important (à la fois hors écoles et dans les courants) et un artiste profondément original, un véritable explorateur infatigable des nouvelles tendances, des chemins nouveaux de la musique : il a d'abord été connu (et catalogué) comme le co-créateur de la Musique Spectrale, avec Gérard Grisey, Tristan Murail, et (en retrait) Hugues Dufourt, mais il s'est vite essayé à d'autres styles par hybridation des timbres instrumentaux ou par la recherche de sons (amalgames avec micro-tonalité) ou, à partir de 2000, de rythmes nouveaux (phénomènes paradoxaux, inspirés du compositeur informaticien Jean-Claude Risset, ou superpositions de vitesses d'échelles différentes, inspirées des dernières pages pour piano solo de György Ligeti) ; sa musique est singulière avec une focalisation sur le rythme et les transitions, cependant, sa faconde et ses revirements/ruptures d'inspiration peuvent le faire apparaître irrégulier, et l'hétérogénéité de son écriture peut (à tort) dérouter l'auditeur le mieux disposé, même si ni sa sincérité ni ses prises de risque ne peuvent être mis en doute ; son style est marqué par le timbre, l'acoustique et la polyphonie (sur-superposition), par les alliages inattendus, étranges (y compris dans les titres des pièces), par un attrait pour le rêve, le mystère, l'impalpable et le théâtral (même dans ses pièces purement instrumentales), et plus accessoirement l'incongru (les rires inattendus, la rupture surprise), d'où la formule juste mais lapidaire de son ironico-poétique ; la voix, l'électronique (d'abord sur bande, puis par l'informatique live), et le piano sont les piliers de ses partitions, marquées par un fondu inimitable… Pièces emblématiques (sur plus de 60, plutôt brèves, sauf ses opéras) : "Appels" (1974, pour ensemble de 11 musiciens, au spectral saturé, soufflés et mystérieux), "Froissements d'Ailes" (1975, pour flûte, rythmique, métaphore du souffle), "Ouverture pour une Fête Étrange" (1979, pour 2 orchestres et dispositif électroacoustique), "Concerto pour un piano Espace n° 2" (1980, pour piano, 5 instruments et électroacoustique), "Les Rires du Gilles" (1981, pour 5 musiciens et bande magnétique), "La Conférence des Oiseaux" (1985, opéra de chambre, révisé en 2006), "Réminiscence d'un Jardin féerique" (1987), "Par-delà" (1994, pour orchestre), "Gogol" (1999, opéra, non écouté), "Lettres Entrelacées II" (2000, pour alto solo), "Les Nègres" (2004, opéra, écouté en disque, avec une ouverture superbe), Quatuor n°2 (2005), "Evanoui" (2009, pour orchestre et électronique, l'évanescence par les pizzicati), "La Métamorphose" (2011, opéra de chambre avec électronique live, d'après Kafka, tourbillonnant et statique).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1974Appels (11 musiciens) [25 ans]Ensemble (petit, 1 flûte, 1 hautbois, 1 clarinette ou 1 clarinette en la, 1 basson, 1 cor, 1 trompette, 1 trombone, 2 percussions, 1 piano, 1 contrebasse, chaque instrument, sauf la percussion, étant équipé d'un microphone). Une pièce courte, datée e… … suite | … plus (portrait compositeur)9xx+++
1979Ouverture pour une Fête Étrange (orchestre et électronique) [30 ans]Orchestre-Bande. Une œuvre dans laquelle se dégage un parfum de mystère, de rêve et dont les sonorités sont quasi-magiques ; 2 orchestres et un enregistrement sur bande (en réalité faisant fonction de 3ème orchestre) créent un univers irréel, magique… … suite | … plus (portrait compositeur)16xxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendelégendeNé le 18 Avril 1949

M.A.J.-Actus : 2014/10/28.
Création de "Les Désinences", pour piano, claviers et électronique, le 2 Août 2014, au Festival Messiaen, à La Grave (France) ; création d'une pièce d'orchestre spatialisée, le 24 Novembre 2012, à la Cité de la Musique - Paris ; création du Quatuor à cordes n°3, le 5 octobre 2012, à l'Auditorium du Louvre (prévu en en 2009, annulé) ; création de "La Métamorphose", opéra, le 7 Mars 2011, à Lille (réussie, sauf la mise en scène) ; création de "Accords tremblés (dériver-altérer)" pour orgue seul, le 13 Novembre 2008, à l'Église Saint Etienne du Mont à Paris ; création de "Se Briser" le 16 Mars 2008 à Caen (pour ensemble) ; création de "Evanoui" (réussi), le 6 Mars 2009, pour orchestre et électronique dans le cadre de Présences ; création Française à Musica de son Quatuor n°2 (belle introduction) en Septembre 2006 ; travaille pour 2014 à 3 projets, un opéra d'après "Le Petit Prince", prévu à Lausanne, Genève, Lille, Paris, Liège, une pièce pour Deux Pianos (festival Manifeste), une suite orchestrale tirée de l'opéra "La Métamorphose" (festival Manifeste). Site Internet personnel (avec extraits musicaux): www.michaellevinas.com

* Conseil-découverte : "Evanoui" (2009, pour orchestre et électronique) |

* Conseil-approfondissement : "Ouverture pour une Fête Étrange" (1979, pour 2 orchestres et dispositif électroacoustique) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 4-Février-2012

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page