legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* PIERRE BOULEZ (1925 - 2016), France

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Pierre Boulez [1925, France (Montbrison, Loire) - 2016, Allemagne (Baden-Baden, Bade-Wurtemberg, Forêt Noire, décédé à 90 ans] (prononcer «boulèze») ne suit que tardivement le cursus du Conservatoire de Paris (après les classes préparatoires aux Grandes Écoles scientifiques), avec notamment Olivier Messiaen comme professeur-guide. Il est à la fois compositeur, chef d'orchestre, essayiste, fondateur de formations instrumentales (le Domaine Musical, l'Ensemble Intercontemporain), entrepreneur (Ircam, Concerts-lecture Étudiants) ; une dimension incontournable de l'homme est son intelligence, très au dessus de ses pairs (et des critiques), son sens de la communication et son esprit tranchant, indépendant et débatteur (en ce sens, ses livres sont essentiels pour comprendre la Musique Contemporaine) ; en réaction, ses (nombreux) ennemis ont d'abord obtenu son exil (en Allemagne, puis en Grande-Bretagne et aux USA), et, lors de son retour pour la création de l'Ircam, ont voulu l'estampiller comme sectaire, théoricien, rigide (ce qui est totalement faux) tout en magnifiant son activité de chef d'orchestre (certes remarquable, notamment ses interprétations de Bartok, Wagner, Stravinsky, Webern, Mahler ou Debussy, mais si temporelle que son activité créatrice en a souffert) ; le jeune adulte est un surdoué en rebellion contre l'ordre établi ; l'homme mûr est un entrepreneur pragmatique, un défricheur de nouveaux horizons (le sérialisme au début des années 50 avec le théorique "Polyphonie X" ou les arides 1ères "Structures", l'œuvre ouverte à l'interprète au milieu des années 50 avec la 3ème Sonate pour piano, l'ordinateur comme instrument de réorganisation du son et comme miroir pour l'interprète dans les années 80), un concepteur de projets innovants (l'IRCAM, la Cité de la Musique à la Villette, et la Salle de Concert modulaire et polyvalente) ; son influence a été considérable sur toute la Musique Contemporaine, en France comme à l'étranger, et sur les compositeurs de sa génération et des générations suivantes (par entraînement ou, dans le cas des spectraux, par opposition) ; le personnage est d'un abord rugueux, sec, exigeant, rationnel, puis devient sensible, ouvert, altruiste, authentiquement généreux, tout en restant secret (sphinx), pragmatique et (intellectuellement) secondaire ; ses dernières années ont été terribles car après un glaucome grave en 2010, il a perdu peu à peu l'essentiel de la vue ; un hommage lui a été consacré lors de sa disparition, ICI... Première œuvre significative : "12 Notations" (1945, pour piano solo), "3 Psalmodies" (1945, pour piano solo, retirées du catalogue, mais très signifiantes de son style futur et belles). Instrument pratiqué : piano, ondes Martenot (dans sa jeunesse).Moderniste-Sériel-Innovateur. Pierre Boulez est un des 10 compositeurs majeurs de la Musique Contemporaine ; son langage musical est unique, cohérent et fondé sur la recherche de phrases qui s'entremêlent, se répondent, à l'identique ou le plus souvent retravaillées (retournement, déplacement, dérive), avec plusieurs points de vues (dialogues, spirales, miroirs, transferts) et de sonorités uniques (juxtaposées, décalées) par des combinaisons inouïes et un langage toujours renouvelé (avec une part de jeu, plus ludique avec l'âge) ; son esthétique se rapproche davantage de Debussy-Varèse que de la seconde École de Vienne ou de Stravinsky (il clame le triple héritage) ; à l'instar de ses contemporains du premier Darmstadt, il a innové dans tous les champs de la musique (avec une dose de provocation envers la «tradition»), puis s'est assagi en composant des œuvres plus accessibles et toujours innovantes ; son style ne contient pas d'emphase sentimentale, mais plutôt un environnement poétique pour de la musique pure et subtile (ce qui n'exclut pas l'émotion, à l'instar de Schumann, Stravinsky, Mahler ou Bach) ; alors sa musique apparaît hédoniste et sensuelle (même ses premiers opus, une fois revisités par des interprètes sans a priori), tout à tour souple et ductile, puis carrée, acérée (comme un jeune chat) ; une dimension unique de sa démarche créatrice est le remodelage itératif de ses œuvres, comme autant de versions nouvelles sans être fondamentalement différentes («work in progress») et la ré-utilisation-extension de matériaux précédents (par exemple, pour les "Notations") dans un souci obsessionnel de ne pas vouloir s'enfermer ou piéger, et d'explorer le vraiment neuf... Pièces emblématiques (dans un catalogue restreint, sans déchet) : la plus accessible de Boulez est sans conteste "Rituel" de 1975 (et les "Notations" pour orchestre, depuis 1978-1980, ou "Cummings" de 1970), son chef d'œuvre plutôt accessible est "Répons" (1981), et ses chefs d'œuvre moins accessibles sont nombreux, les plus connus étant "Le Marteau sans Maître" (1954) et "Pli selon Pli" (1962), puis "Éclat-Multiples" (1965), "Sur Incises" (1996, pour 9 instrumentistes) et "Dialogue de l'Ombre Double" (1985, pour clarinette en double), Anthèmes (1992, pour violon et électronique), sachant que la révolutionnaire et géniale 2ème Sonate (1948, pour piano) ne s'apprécie qu'avec la diversité des interprètes ; autres pièces importantes : "Explosante-fixe" (1973, pour 8 musiciens et électronique), "Messagesquisse" (1976, violoncelle solo et 6 violoncelles), "Dérive 1 et 2" (1990-2006, pour 6 et 11 musiciens, 2 sommets très distincts, lepremier par le timbre, le deuxième, par ses variations vertigineuses à la «Bach»), "Memoriale" ; les pièces d'avant 1960, notamment vocales ("Soleil des Eaux", "Le Visage Nuptial") ou, surtout, la 3ème Sonate, les 2 livres de "Structures", l'exceptionnel (livre pour) Quatuor, sont très belles mais plus difficiles d'accès.

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1945Douze Notations (piano) [20 ans]Piano-solo. Un temps retiré du catalogue, la première œuvre de Boulez est marquée par une puissante originalité dans le sillage de Webern, par un matériau d'une grande richesse inventive qui a été exploité et étendu au grand orchestre, sans rapport i… … suite | … plus (portrait compositeur)10xxx++
1946Sonatine (flûte et piano) [21 ans]Flûte-Piano. Une œuvre difficile qui d'emblée marie le dernier Debussy, Stravinsky et les 12 sons de Schoenberg (la Symphonie de Chambre op. 9) ; un seul thème avec 4 climats en un seul mouvement et un rejet clair de tout post-romantisme font de cett… … suite | … plus (portrait compositeur)14xx++
1946Première Sonate (piano) [21 ans]Piano-solo. Une première révolution de l'après guerre (la Sonate est contemporaine de la 7ème Sonate de Prokofiev et de la Sonate de Dutilleux, qui paraissent traditionnelles, en comparaison) : 2 mouvements très contrastés, le premier évasif, lent, l… … suite | … plus (portrait compositeur)9xx++
1947Le Visage nuptial (voix et grand orchestre) [22 ans]Orchestre-Voix. Révisée en 1951, 1952 et 1985, 1989, selon le concept de «work in progress» de Boulez (et son expérience d'orchestrateur), c'est sa première œuvre avec voix et chœur de femmes (le duo fréquent entre les 2 solistes femmes, soprano, con… … suite | … plus (portrait compositeur)20xxx++
1948Deuxième Sonate (piano) [23 ans]Piano-solo. Le monument de la littérature pianistique moderne (sérielle) qui a une telle dimension qu'elle a pu donner lieu à des interprétations très différentes (et également passionnantes) ; une œuvre certes difficile (déjà avancée en 1946), mais … … suite | … plus (portrait compositeur)30xxxxx++
1948Soleil des Eaux (soprano, chœur mixte et orchestre) [23 ans]Orchestre-Voix. Sur des poèmes de René Char, révisé comme le Visage Nuptial (au fur et à mesure de l'expérience de chef d'orchestre), en 1950, 1958 et 1965, c'est une œuvre novatrice pour le traitement des voix de sa seconde partie "la Sorgue" (psalm… … suite | … plus (portrait compositeur)9xxxxx++
1949Livre pour Quatuor (2 violons, alto, violoncelle) [24 ans]Quatuor-Cordes. Une œuvre ascétique-abstraite sans structure claire, d'écoute difficile, mais d'un extraordinaire pouvoir d'attraction par ses aspérités et ses silences, comme des soliloques, par sa vigueur, sa véhémence, et son alacrité ; une gageur… … suite | … plus (portrait compositeur)44xxxx++
1952Structures, premier Livre (2 pianos) [27 ans]Piano-Piano. Une œuvre extrêmement difficile à jouer (et à écouter), mais qui représente l'emblème du sérialisme intégral ; seule l'écoute répétée que permet le disque permet d'apprécier ses correspondances (structure 1a) et de se laisser dériver ver… … suite | … plus (portrait compositeur)12xxx+
1954Le Marteau sans maître (voix d'alto et 6 musiciens) [29 ans]Flûte-Cordes-Percussion-Voix. Une œuvre emblématique par le scandale qu'elle a suscité à sa création, par ses innovations formelles (séquences courtes, hachées, peu contrastées), par l'apport de sonorités Balinaises, par son tempo fluctuant (rendant … … suite | … plus (portrait compositeur)38xxxxx+++
1956Structures, deuxième Livre (2 pianos) [31 ans]Piano-Piano. Une œuvre plus accessible que le premier Livre et qui fait pendant à la Troisième Sonate en tant qu'œuvre ouverte (révision : 1961) ; peu jouée, malgré un premier succès, cette partition devrait être ré-interprétée par de jeunes pianiste… … suite | … plus (portrait compositeur)20xxx++
1956Troisième Sonate (piano) [31 ans]Piano-solo. Le symbole de l'œuvre ouverte, car une des premières partitions à exécution aléatoire ; mais la liberté laissée à l'interprète relève du hasard dirigé (tempos, dynamiques et … ordonnancement des parties jouées), pas de la liberté totale (… … suite | … plus (portrait compositeur)21xxxx++
1958Figures Doubles Prismes (grand orchestre) [33 ans]Orchestre (grand). Une œuvre de facture classique dont les maladresses de composition ont été rectifiées en 1964 et 1968 et le contenu étendu, avec l'expérience de chef d'orchestre acquise (en partie seulement, car en 2008 le compositeur a déclaré vo… … suite | … plus (portrait compositeur)20xxx+++
1962Pli selon Pli, Portrait de Mallarmé (soprano et orchestre) [37 ans]Orchestre-Voix. Révisée en 1989, une œuvre fétiche des années d'après sérialisme (première ébauche en 1957), marquée par l'instrumentation moderne (vibraphones) ; commencée comme un brouillard léger, qui en se dissolvant, magnifie des objets, qui se … … suite | … plus (portrait compositeur)67xxxxx+++
1966Eclat/Multiples (orchestre) [41 ans]Orchestre (petit). La première œuvre de Boulez qui se démultiplie en miroir : "Éclat" et "Multiples" peuvent être joués séparément, mais au cours d'une même audition, le premier devient un prélude au second (qui comporte 9 altos, un cor de basset et … … suite | … plus (portrait compositeur)28xxxx++
1968Domaines (clarinette solo et 6 groupes instrumentaux) [43 ans]Clarinette concertante. Une des dernières œuvres partiellement ouvertes du compositeur dans laquelle l'interprète soliste (qu'il faut absolument écouter en concert-promenade au sens premier du terme, le soliste se mouvant sur la scène, comme un voyag… … suite | … plus (portrait compositeur)30xxx++
1969Livre pour Cordes (petit orchestre à cordes) [44 ans]Ensemble (grand, cordes seulement). Extension des sections Ia et Ib du Livre pour quatuor, c'est une pièce en devenir dont la filiation instrumentale est évidente (Bartók) mais dont le résultat auditif en est très éloigné (dernière version, 1989) ; l… … suite | … plus (portrait compositeur)10xxx++
1970Cummings ist der Dichter (22 musiciens et chœur) [45 ans]Ensemble-Voix. Cette œuvre constitue le tournant pour Boulez (et beaucoup d'autres compositeurs liés à Darmstadt) vers une musique moins aride, plus accessible et toujours poétique, ce que ses détracteurs décriront comme des concessions ; le poème de… … suite | … plus (portrait compositeur)12xxx++++
1973Explosante-fixe (8 musiciens et électronique) [48 ans]Cordes-Percussion-Vents-Informatique. Une première version composée en 1972 avec halaphone, une électronique primitive, a paru imparfaite au compositeur : elle est profondément remaniée à plusieurs reprises et finalisée pour flûte Midi, deux flûtes s… … suite | … plus (portrait compositeur)36xxxx++
1975Rituel in Memoriam Bruno Maderna (orchestre en 8 groupes) [50 ans]Orchestre (petit). Une œuvre facile et belle qui privilégie les percussions, notamment d'influence extrême orientale, avec des rythmes intriqués au cours d'une procession (funéraire) ; les séquences paires des petits groupes instrumentaux sont ouvert… … suite | … plus (portrait compositeur)30xxxx+++++
1976Messagesquisse (violoncelle solo et 6 violoncelles) [51 ans]Violoncelle-Violoncelles. Une œuvre qui va bien au-delà de l'hommage de circonstance sur le nom du mécène Paul Sacher : c'est une conversation (en 4 sections) entre un violoncelle soliste (d'une grande virtuosité) et 6 violoncelles du rang, dans tout… … suite | … plus (portrait compositeur)8xxxx+++
1980Notations (grand orchestre) [55 ans]Orchestre (grand). Un projet en devenir depuis 1978 pour «orchestrer» les 12 miniatures intitulées Notations pour piano de 1945 (orchestration fortement développée, car la durée est doublée) : aujourd'hui seules, les Notations 1, 2, 3, 4, 7 sont ache… … suite | … plus (portrait compositeur)17xxxx++++
1981Répons (solistes, ensemble, électronique en direct) [56 ans]Ensemble-Informatique. Certainement l'œuvre de Boulez qui combine une grande originalité et une bonne accessibilité, tout en utilisant pour la première fois à l'orchestre les techniques d'informatique live ; la pièce est spatialisée, avec au centre u… … suite | … plus (portrait compositeur)45xxxxx++++
1984Dérive 1 (6 musiciens) [59 ans]Chambre (1 flûte, 1 clarinette, 1 vibraphone, 1 piano, 1 violon, 1 violoncelle). En 1984, "Dérive 1", pour 6 instruments (révisée en 1990 et 2000), est, comme "Dérive 2", une étude sur la cohérence entre la dérivation voulue et la prolifération bourg… … suite | … plus (portrait compositeur)6xxxx++++
1985Memoriale (flûte solo et 8 musiciens) [60 ans]Flûte-Chambre. Un petit bijou issu du projet initial conçu pour "Explosante-Fixe" de 1972, reformulé et retravaillé ; ici, il s'agit d'une pièce pour instruments sans électronique et sans développement, soit pour formation de chambre, soit pour ensem… … suite | … plus (portrait compositeur)6xxx+++
1985Dialogue de l'Ombre Double (clarinette et électronique) [60 ans]Clarinette-Bande. Une œuvre magnétique, extraordinaire par sa multiplicité (le soliste et son double, les lignes mélodiques qui s'enchevêtrent, la réalité et le rêve) à partir d'un matériau unique et mémorisé (donc déformé, en miroir, soliloqué) ; un… … suite | … plus (portrait compositeur)18xxxx+++
1988Dérive 2 (11 musiciens) [63 ans]Ensemble (petit). En 1988, "Dérive 2", de durée plus longue que "Dérive 1" (16 minutes), et en plus étendue à 11 musiciens (révisée et allongée à 21 minutes en 2001, puis en 2006, considérablement, pour atteindre 45 minutes) : il s'agit aussi d'une é… … suite | … plus (portrait compositeur)45xxx+++
1992Anthèmes I et II (violon et électronique) [67 ans]Violon (seul ou informatisé). D'abord 6 minutes pour violon seul (Anthèmes I) : une méditation vertigineuse et lyrique au violon (avec exposé, trille, modulations, points de suspension, interlude-pizzicati, puis extension-arrêt sur image, en final) f… … suite | … plus (portrait compositeur)21xxxx+++++
1994Incises (piano) [69 ans]Piano-solo. Une œuvre très belle, miroitante, mais trop courte (des extensions sont attendues) : dans son état provisoire, la partition comprend 2 parties : une brève introduction, à la manière d'un prélude, opposant des figures contrastées, vertical… … suite | … plus (portrait compositeur)7xxx+++
1996Sur Incises (3 pianos, 3 harpes, 3 percussions) [71 ans]Piano-Percussion-Cordes pincées (3 pianos, 3 harpes, 3 percussions-claviers). Une œuvre aux timbres originaux (emploi du steel band Antillais, parfois remplacé par une percussion électronique, moins aléatoire) qu'un enregistrement vidéo didactique du… … suite | … plus (portrait compositeur)37xxxx++++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendelégendelégendelégendeNé le 26 Mars 1925

M.A.J.-Actus : 2016/01/26.
Mort le 5 Janvier 2016 ; un concert hommage à la Philharmonie 1 pour audience sélectionnée, le 26 Janvier 2016 ; une journée de conférences et concerts à Lucerne (Suisse), le 23 Août 2015, avec des créations de divers compositeurs ; concert-anniversaire (pour ses 90 ans), le 21 Mars 2015, à Paris-Villette (superlatif, hélas, en son absence due à son grand âge) et aussi à Baden-Baden (en Janvier, visionnable en streaming Internet sur Arte-Concert) et aussi à Londres, le 23 Mars (par le BBC symphonic orchestra) ; construction d'une salle de concert dédiée à son nom à Berlin sous l'impulsion de Daniel Barenboim (prévue en 2017) ; création (pas tout à fait finale!) du "Livre pour Quatuor" en Octobre-Novembre 2012, au Théâtre des Bouffes du Nord, à Paris, par le quatuor Diotima ; création d'une pièce non titrée pour ensemble dédiée à Henri Pousseur, le 13 Mars 2009 au festival Belge Ars Musica ; création de l'extension de Dérive 2 en Novembre 2006, passant ainsi de quelques minutes à 45 minutes (puissant, poétique), repris en Mars 2010 ; travaux en préparation : Notations 8 (création probable au festival de Lucerne à l'Eté 2009, reporté), Anthèmes 3, pour violon et orchestre (sans électronique) ; l'opéra projeté d'après un livret de Jean Genet est définitivement abandonné (comm. pers.) ; envisage une série de pièces avec ensemble sans chef à partir du matériau d'une courte pièce de piano de 2007, mais sa santé devient chancelante (glaucome) après 2010 et depuis peu il préfère rester chez lui en Allemagne, à Baden-Baden (nommé citoyen d'honneur en 2015) ; ses amis devraient créer un site Internet d'hommage* Reco(s)-Accès-facile (relativement à son catalogue)… "Notation n°2" (1980, pour orchestre, bluffante, souvent bissée ; Extrait-Vidéo) |

* Conseil-découverte : "Rituel" (1975, pour petit orchestre) |

* Conseil-approfondissement : "Répons" (1981, pour ensemble et électronique) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 26-Janvier-2016

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page