legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* ALBERTO POSADAS (1967 - 50 ans), Espagne

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Alberto Posadas [1967, Espagne (Valladolid) - ] (prononcer «possadass») étudie la musique à Valladolid, puis à Madrid ; en 1988, sa rencontre marquante avec son compatriote et aîné, le compositeur Francisco Guerrero (1951 - 1997, à l'esthétique influencée par Xenakis et Varèse), en fait son mentor (maître à penser et de composition) et lui fait découvrir les mathématiques combinatoires et les fractales (les fractales sont des structures constructives communes dans la nature ou en architecture qui ont la propriété d'être similaires dans leur globalité -structure entière- et dans leurs composants élémentaires -structure constitutive- d'où leur apparence sous la forme d'un processus de prolifération germinalement simple, globalement complexe, ou bien, pour imager sans caricaturer, les fractales ne correspondent pas du tout aux poupées Russes qui s'emboîtent les unes dans les autres de la plus petite à la plus grande, mais plutôt au film en accéléré de la croissance complexe d'un bourgeon ramifié d'une plante à partir de cellules isocèles simples) ; depuis 1991, il enseigne lui-même l'analyse, l'harmonie et la composition d'abord à Palencia, puis au Conservatoire de Madrid, à Majadahonda, située à la périphérie nord-ouest de la capitale (2001-2012) et aujourd'hui au Centro Superior Katarina Gurska de Madrid ; le personnage est raffiné, construit, discret (ne se mettant pas en avant) et intimiste, avec une certaine sensualité... Première œuvre significative : "Apeiron" (1993, pour orchestre, 1er essai dans la combinatoire mathématique). Instrument pratiqué : (?).Moderniste-Synthétique (tendance post-spectrale). Alberto Posadas est un compositeur établi (le plus important en Espagne aujourd'hui, avec le Basque Ramon Lazkano) qui se singularise par un goût développé et assumé envers l'architecture dynamique, qu'elle soit virtuelle (et apparemment désorganisée) comme dans les mathématiques fractales et combinatoires, ou bien qu'elle soit bien réelle (et faussement descriptive) comme lors de l'application de techniques issues de la topologie (pyramides d'Égypte) ou de la peinture, comme par exemple avec l'anamorphose, dans une relation à la perspective qui avance (et souvent se déforme) ; bien dans sa génération, il aime puiser son inspiration dans les micro-intervalles et dans l'électronique en temps réel (en collaboration avec l'Ircam), d'abord comme sources de nouvelles granulations sonores (et moins de couleurs spectrales), sans systématisme, et surtout sans statisme ; parallèlement, il s'intéresse, pour les intégrer, aux autres formes d'art qui combinent corps physiques, temps-mouvement et espace (ballet, art-vidéo) ; sa musique est marquée par, à la fois, la consistance (presque charnelle, en tout cas expressionniste, mais plutôt avec rondeur) et la symbolique avec une part ludique, jusqu'au labyrinthe voire le développement en apparence chaotique, en réalité maîtrisé (les 2 dimensions étant de substance et tradition Espagnoles)… Pièces emblématiques : "Snefru" (2002, pour accordéon et électronique en temps réel, avec stridences furieuses), "Magma" (2003, pour grand orchestre, pictural et foisonnant), "Cripsis" (2003, pour petit ensemble, mystérieux et tendu, Spectral), "Nebmaat" (2004, pour saxophone soprano et ténor, clarinette et trio à cordes, en référence à la pyramide rhomboïdale du pharaon éponyme), "Liturgia Fractal" (2003-2008, un cycle phénoménal de 5 courts quatuors à cordes, labyrinthique), "Sombras [Ombres]" (2010-2013, un cycle de quatuors à cordes simple ou avec soprano ou avec clarinette basse, en demi-teintes obscures), "Tenebrae" (2013, pour 6 voix, ensemble et électronique, terriblement noire et sacrificielle), " Kerguelen" (2013, pour flûte, hautbois, clarinette et orchestre, triple non-concerto brillant), "Tombeau et Double" (2015, pour alto solo, vertigineux soliloque).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
2008Quatuor à cordes Liturgia Fractal (2 violons, alto, violoncelle) [41 ans]Quatuor-Cordes. Un cycle phare du quatuor à cordes fait de 5 courts quatuors chacun d'un seul mouvement, durant entre 8 et presque 14 minutes, et chacun utilisant un modèle fractal ; le 1er s'ouvre sur des tournoiements métalliques frénétiques sur eu… … suite | … plus (portrait compositeur)53xxxx++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendeNé le 10 Mars 1967

M.A.J.-Actus : 2017/07/01.
Focus spécial sur le compositeur lors du Festival 2017 de l'Ircam avec 5 de ses pièces jouées (dont "Magma", "Tenebrae", "Liturgia Fractal", "Sombras") ; création de "Double" (réussi), pour alto solo (le pendant de "Tombeau"), le 14 Novembre 2015, à Clermont-Ferrand, par Christophe Desjardins ; création de "Tenebrae" pour voix, ensemble et électronique, le 15 Juin 2013, à la Cité de la Villette (réussie) ; création de "Elogio de la Sombra" pour quatuor à cordes et création Française de "La Tentacion de la Sombra" pour soprano et quatuor à cordes, le 16 Septembre 2012, à Royaumont ; reprise de "Nebmaat" (réussie), pour saxophone, clarinette, violon, alto et violoncelle, le 7 Octobre 2010, au conservatoire de Paris (rue de Madrid) ; création de la musique de ballet "Glossopoeia", le 18 Décembre 2009, au Centre Pompidou ; création de "Liturgia Fractal", cycle de 5 quatuors à cordes (un must), le 2 Octobre 2008, à Strasbourg ; travaille en 2013 à une commande d'opéra pour le Teatro Real de Madrid sur le texte El Otro [L'Autre] de l'écrivain Espagnol Miguel de Unamuno, prévue pour Janvier 2016 (repoussé) ; sous l'impulsion de l'instrumentiste Andrés Gomis (qu'il a connu à la Casa Velasquez en 2006), il s'est récemment tourné vers le saxophone dans ses compositions (avec 5 pièces en 2016-mi2017 sur un total de 7); pas de site Internet, hélas, même en Espagnol

* Conseil-découverte : "Nebmaat" (2004, pour saxophone soprano et ténor, clarinette et trio à cordes) |

* Conseil-approfondissement : "Liturgia Fractal" (2003-2008, pour quatuor à cordes) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 1-Juillet-2017

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page