legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* PHILIPPE FÉNELON (1952 - 64 ans), France

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Philippe Fénelon [1952, France (Suèvres, Loir-et-Cher) - ] suit en partie le cursus classique du compositeur en France (Conservatoire national de Paris), avec Olivier Messiaen comme professeur de composition (également, l'analyse, mais pas la classe d'écriture), ainsi qu'une formation aux langues orientales vivantes (Bulgare) ; pensionnaire de la Casa Velázquez à Madrid de 1981 à 1983, puis en résidence à Berlin, il fuit le microcosme Parisien et s'est établi à Barcelone (Espagne) avec de fréquentes incursions dans le Sud de la France (Languedoc) ; le personnage est indépendant tout en étant rassembleur, curieux et éclectique (de tous les styles, de tous les arts) tout en étant distancé, subtil, méticuleux, avec un rien de posture ; c'est un grand amoureux du genre opéra : il a fréquenté assidûment Bayreuth dès l'âge de 17 ans, il a écrit un livre d'analyse sur les principaux ouvrages du répertoire (Histoires d'opéra, 2007, chez Actes Sud), il compose toujours avec un geste dramaturgique et lyrique ; il aime aussi le cinéma et réalise professionnellement des films sur l'art. Site Internet : www.philippefenelon.net... Première œuvre significative : "Diagonal" (1983). Instrument pratiqué : piano (accompagnateur de chanteurs).Moderniste-Synthétique (tendance polyphonique). Philippe Fénelon est un compositeur reconnu, davantage par ses opéras que par son langage original ou novateur ; son univers ne relève pas de l'émotion soulignée, du drame extraverti, mais plutôt de la poésie indicible, aux nuances subtiles ; son langage est plutôt difficile d'accès, non par son agressivité ou ses dissonances, mais par sa discrétion irréelle et sa distance impalpable ; sa musique est d'une grande pureté, cristalline comme le dernier Debussy, discontinue, tout en intégrant la modernité et (une seule fois) les techniques électroacoustiques réalisées à l'Ircam ; son style est unique et personnel, de même essence pour la musique de chambre ou l'opéra : il raconte une histoire (déroulé dramatique), il privilégie l'intime (mais pas l'introversion) et surtout il est à la fois polyphonique au sens de la musique médiévale (voix entrelacées, avec une grande complexité) et moderne (les voix ont des scripts très différents) … Pièces emblématiques (sur plus de 80) : "Le Chevalier imaginaire" (1987, opéra), "Saturne" (1988, pour violon et orchestre), "Orion" (1991, pour quatuor divers), "Dix-Huit Madrigaux" (1996, pour chœur, non écoutés au concert, typiques de son style), "Salammbô" (1998, opéra d'après Flaubert, avec technique Ircam), "Yala" (2005, pour trio à cordes), "Faust" (2007, opéra, d'après Lenau, et non de Goethe, naturaliste).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1991Orion Mythologie II (clarinette, trombone, alto et harpe) [39 ans]Clarinette-Cordes. Une œuvre marquante par son pôle concertant (clarinette) dans un quatuor inattendu et par sa pureté solaire, voire rêveuse ; Orion est la deuxième d'un cycle en 4 pièces sous-titré Mythologie : "La Colère d'Achille" (quatuor divers… … suite | … plus (portrait compositeur)19xxx++
1997Dix-Huit Madrigaux (6 voix et chambre) [45 ans]Voix et Chambre (6 voix : 2 sopranos, 1 haute-contre, 2 ténors, 1 basse, et, 4 instruments anciens : violon, alto, violoncelle et théorbe). Sur les Élégies (Duineser Elegien) de Rainer Maria Rilke, un monument de combinaisons vocales comme les plus b… … suite | … plus (portrait compositeur)53xxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendeNé le 23 Novembre 1952

M.A.J.-Actus : 2012/01/14.
Création Française de son 5ème opéra, "La Cerisaie", d'après la dernière pièce de Tchekhov, à Paris (Garnier), le 27 Février 2012 ; création de "Faust" d'après Lenau (en Allemand), à Toulouse, le 25 Mai 2007 (repris à Paris-Bastille du 17 au 31 Mars 2010, comm. pers., un spectacle réussi) ; nouvelle création le 30 Juin à Marseille d'une musique pour un ballet de Kaléménis ; travaille pour 2010 à un 5ème opéra en Russe d'après la Cerisaie de Tchekhov, à l'occasion du 150ème anniversaire de sa naissance, à un quatuor à cordes et quatuor vocal, à un projet scénique lié au "Cimetière Marin" de Paul Valéry. Site Internet personnel (pas d'extraits musicaux): www.philippefenelon.net

* Conseil-découverte : "Dix-Huit Madrigaux" (1996, pour chœur) |

* Conseil-approfondissement : "Saturne" (1988, pour violon et orchestre) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 14-Janvier-2012

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page