legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* VIKTOR ULLMANN (1898 - 1944), Autriche

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Viktor Ullmann [1898, Tchéquie (Teschen, alors en Autriche, aujourd'hui Cesky Tesin) - 1944, Allemagne (Auschwitz), décédé-gazé à 46 ans] étudie la composition avec Arnold Schoenberg à Vienne (entre 1918 et 1919), et aussi le droit ; il s'établit à Prague en 1919, où il est nommé répétiteur, puis chef d'orchestre du Nouveau Théâtre Allemand après une rencontre avec Alexander von Zemlinsky qui devient son professeur épisodique (entre 1919 et 1927) ; il est promu directeur de l'Opéra d'Aussig (sur l'Elbe), pour la saison 1927-1928, mais son programme jugé trop moderniste le fait écarter, et il devient chef d'orchestre à Zürich (1930 - 1931) ; il découvre le mouvement anthroposophique de Rudolf Steiner, s'écarte de la musique pour créer une librairie à Stuttgart (1932 - 1933), mais doit fuir l'Allemagne au milieu de 1933 suite à la montée du Nazisme et retourne à Prague comme professeur de musique, journaliste-critique musical, collaborateur à la Radio Tchèque ; puis il rencontre Alois Habá, par l'intermédiaire du mouvement anthroposophique, et suit ses cours de composition, dévolus aux quarts de ton, au Conservatoire de Prague (1935-1937) et entreprend de nombreuses partitions (15 pièces), jusqu'à son arrestation en 1942 ; il est déporté, avec son épouse, à Terezin (écrivant dans l'urgence et l'angoisse des œuvres majeures, dans ce camp de concentration pour lequel les Nazis organisent une riche vie culturelle, comme vitrine-propagande envers l'opinion internationale), puis à Auschwitz le 16 Octobre 1944, où il est gazé 2 jours après son arrivée. Site Internet (en Anglais, par une fondation créée par la pianiste Jacqueline Cole) : viktorullmannfoundation.org.uk... Premières œuvres significatives : "Variations et Fugue sur un Thème Hébraïque" (1934, pour orchestre, d'après Schoenberg), "Der Sturz des Antichrist" [La Chute de l'Antéchrist] (1936, opéra), Quatuor à cordes n°2 (1938). Instrument pratiqué : piano, violon.Progressiste-National. Viktor Ullmann est un compositeur trop tôt disparu qui a intégré l'héritage de Schoenberg (harmonies dissonantes à la frontière de l'atonalité, sur-expressivité chromatique) tout en restant dans l'univers du sur-réalisme de son époque, influencé par Kurt Weill et de la micro-tonalité, influencée par Alois Habá ; sa musique, malgré les contraintes historiques majeures au niveau politique et financier (Art Dégénéré), reste très innovante pour l'époque dans le domaine de la couleur, du rythme, de la polytonalité... Pièce emblématiques de la période de la Musique Contemporaine (sur un catalogue conservé de déportation d'environ 20) : Quatuor à cordes n°3 (1943), Sonates pour piano n°5, 6 et 7 (1943-1944, la dernière se terminant par des variations sur un collage de Bach), de nombreux Lieder, "Der Kaiser von Atlantis oder Die Tod-Verweigerung [L'Empereur d'Atlantide ou le Refus de la Mort]" (1944, opéra de chambre, répété à Terezin, mais seulement créé en 1975), "Die Weise von Liebe und Tod des Cornets Christoph Rilke" (1944, pour piano et récitant, théâtre musical, superbe mélodrame pianistique, à visée orchestrale).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1944Der Kaiser von Atlantis (opéra de chambre) [46 ans]Opéra chambre (cabaret). Une œuvre satire d'Hitler et plus généralement une caricature cinglante de l'oppression (nombreuses allusions à la vie du camp de concentration, idée du prisonnier qui ne peut pas mourir), avec une musique grinçante, tendue e… … suite | … plus (portrait compositeur)55xxx++++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendeNé le 1er Janvier 1898

M.A.J.-Actus : 2014/01/28.
Mort le 18 Octobre 1944 ; reprise dans une nouvelle mise en scène (réussie) de "L'Empereur d'Atlantis" au Théâtre de l'Athénée à Paris, du 24 au 30 Janvier 2014 ; à part cela, très peu d'actualités, presque oublié et jamais joué en France, sauf à l'occasion d'hommages à la musique dite dégénérée (selon les Nazis). Site Internet personnel (pas d'extraits musicaux): www.viktorullmannfoundation.org.uk

* Conseil-découverte : "Die Weise von Liebe und Tod des Cornets Christoph Rilke" (1944, pour piano et récitant) |

* Conseil-approfondissement : "Der Kaiser von Atlantis oder Die Tod-Verweigerung" (1944, opéra) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 26-Février-2011

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page