legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* LUIGI NONO (1924 - 1990), Italie

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Luigi Nono [1924, Italie (Venise) - 1990, Italie (Venise), décédé à 66 ans] étudie la composition avec Gian-Francesco Malipiero à Venise, puis (1946-1949) avec Bruno Maderna, de quelques années son aîné, qu'il fréquente fraternellement et qui lui fait rencontrer Hermann Scherchen (Vénitien germanophile) ; militant (partout, avec les musiciens, comme les ouviers), il s'engage politiquement dès 1952 (communisme radical, comme beaucoup d'artistes intellectuels... mais à la différence des autres, il le restera, en y ajoutant le tiers-mondisme) ; il épouse en 1954 la fille d'Arnold Schoenberg, Nuria ; marxiste constant, trahi par le temps et par l'Histoire, il reste un artiste engagé (il est l'une des chevilles ouvrières essentielles du mouvement de Darmstadt), et un artiste expérimental (entre 1980 et sa mort, il participe même à l'aventure électroacoustique de l'Experimental Studio à Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne). Site Internet (en Anglais) : http://www.luiginono.it... Premières œuvres significatives : "Variations canoniques" (sur la série de l'opus 41 de Schoenberg, pour orchestre, 1950, qui soulève un scandale lors de sa création à Darmstadt) et "Polifonica-Monodica-Ritmica" (sérialisme intégral, 1951). Instrument pratiqué : (?).Moderniste-Sériel. Luigi Nono est d'abord un compositeur du chant (engagé), de la voix dans toute sa plénitude, notamment dans sa 2ème période créatrice, à partir de 1962 (après une 1ère période sérielle, plutôt théoricienne) ; la personnalité que l'Histoire retiendra est à la fois remplie de doutes, fragile, secrète, et capable d'une intransigeance dogmatique (pas seulement lors du sérialisme strict, dit pointilliste), d'une violence sauvage (y compris dans sa musique, à côté de passages doux, tellement pianissimi qu'ils sont à peine audibles) ; cette 2ème période est marquée par des recherches sur le son (et quasiment l'absence de son, par le silence) et sur l'électroacoustique ; au total, sa musique est exigeante, d'une grande pureté (parfois incandescente, mais plus souvent céleste), et d'une profonde expressivité poétique (stigmates, errances, élégies, ...), mais son langage musical se révèle moins révolutionnaire que ses écrits (c'est un vrai et fidèle héritier de Schoenberg-Webern) ; aujourd'hui ses partitions, même majeures, sont rarement jouées en France (la cantate scénique du "Grand Soleil", les cheminements ultimes titrés "Caminos", "Caminantes" et "Caminar", en tryptique) et il est bien difficile de savoir si c'est un oubli momentané avec l'inévitable détachement-banalisation du post-sérialisme ou si la dimension globale de son œuvre n'est pas encore complètement appréhendée (notamment vocale, dans une grande continuité et un accomplissement progressif sur 40 ans) pour en faire un des compositeurs majeurs de la Musique Contemporaine… Pièces emblématiques (sur un total de près de 70, d'une grande cohérence) : "Liebeslied" (1954, pour chœur mixte et ensemble), "Il Canto Sospeso" (1956, pour soprano, alto, ténor, chœur mixte et orchestre, et des textes de résistants condamnés à morts), "Intolleranza" (1960, opéra de chambre), "Canciones a Guiomar" (1963, pour soprano, 6 voix de femmes et ensemble, non écouté en concert), "Ricorda cosa ti hanno fato in Auschwitz" (1965, pour voix et bande, non écouté), "A Floresta è Jovem de Vida" (1966, pour voix et bande, non écouté), "Contrappunto dialectico alla Mente" (1968, pour voix et bande, non écouté), "Como una Ola de Fuerza y Luz [Comme une Vague de Force et de Lumière]" (1972, pour soprano, piano, orchestre et bande), "Al gran Sole carico d'Amore [Au grand Soleil chargé d'Amour]" (1975 - 1978, opéra de chambre, sans action scénique, non écouté en concert, une fresque et une revisitation sévère du genre-opéra), "... Sofferte onde Serene... [Ondes de Souffrance, de Sérénité]" (1977, pour piano et bande, énigmatique), "Fragmente-Stille an Diotima [Fragments-Silences à Diotima]" (1980, quatuor à cordes), "Prometeo [Prométhée]" (1984, anti-opéra, tout piano lento), "No Hay Caminos, Hay que Caminar [Il n'y a Pas de Chemin, Il Faut Avancer]" (1987, pour 7 groupes instrumentaux, mystique, cataclysmique et effiloché), "Caminantes... Ayacucho [Voyageurs... Ayacucho]" (1987, pour contralto, flûte basse, orgue, 2 chœurs, orchestre en 3 groupes et électronique, colossal, un engagement politique, Ayacucho étant une région du Pérou en constante révolte), et "Hay que caminar, soñando [Il Faut Avancer, en Rêvant]" (1989, pour 2 violons, épuré chant du cygne), "La Lontananza Utopica Nostalgica Futura" (1988, pour violon solo et 8 bandes magnétiques, fascinant).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1954Liebeslied (chœur mixte et ensemble) [30 ans]Ensemble-Chœur. Un chant d'amour intime (musiciens de chambre : harpe, glockenspiel, vibraphone, timbales et 5 cymbales suspendues) pour Nono à l'occasion de ses fiançailles avec la fille de Schoenberg, plutôt contemplatif, cérébral et recueilli, pas… … suite | … plus (portrait compositeur)5xxx++
1960Intolleranza (opéra de chambre) [36 ans]Opéra chambre. Un opéra témoignage, de type happening (pas de siège pour les spectateurs de la première), sur la résistance à toutes les formes de fascisme, qui a beaucoup vieilli (projection de diapositives), mais qui a donné lieu à une suite de con… … suite | … plus (portrait compositeur)60xxx++
1972Como una Ola de Fuerza y Luz (soprano, piano, orchestre et bande) [48 ans]Orchestre (grand)-Voix (avec bande). Une œuvre noire, funèbre, une cantate politique militante et revendicative sur un texte de Julio Huasi ; la pièce est dédiée à Luciano Cruz, un étudiant révolutionnaire Chilien, dirigeant du MIR, mort accidentelle… … suite | … plus (portrait compositeur)29xxx+++
1977Sofferte onde Serene (piano et bande) [53 ans]Piano (avec bande pré-enregistrée de piano modifié). Une pièce toute en résonance dans laquelle la bande ne tient qu'une place discrète, car il y a peu d'effet électronique (seulement des bruits de pianos assez sourds ou au contraire étirés, le plus … … suite | … plus (portrait compositeur)15xxxx+++
1980Fragmente-Stille an Diotima (2 violons, alto, violoncelle) [56 ans]Quatuor-Cordes. Œuvre aride s'il en est (refus total de la séduction), mais d'une grande poésie, la pièce accapare l'attention par ses longs silences pesants (aux durées très précises, selon réaction du public) et par sa force, sa violence, soudaines… … suite | … plus (portrait compositeur)64xxxxx+
1984Prometeo (opéra) [60 ans]Opéra théâtre (anti-opéra, 2 sopranos, 2 contraltos, 1 ténor, 2 récitants, 1 chœur mixte à 4 voix, 4 groupes d'orchestre, live électronics, le tout spatialisé). C'est une pièce d'exception. Oser composer une pièce pseudo-théâtrale (sans action,… … suite | … plus (portrait compositeur)134xxx++
1987No Hay Caminos, Hay que Caminar (petit orchestre) [63 ans]Orchestre (petit et spatialisé : 55 musiciens en 7 groupes instrumentaux dont 2 groupes sur scène avec 3 trombones, timbales et grosse caisse, d'une part, 33 cordes, d'autre part) et 5 groupes rassemblant environ 20 instrumentistes autour du public).… … suite | … plus (portrait compositeur)22xxxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendelégendelégendelégendeNé le 29 Janvier 1924

M.A.J.-Actus : 2017/02/11.
Mort le 8 Mai 1990 ; reprise de "Prometeo" (version concert), le 7 Décembre 2015 à la Villette (réussie) ; reprise de "No hay caminos, hay que caminar", le 9 Avril 2011 à la Villette (réussie) ; "Composizione per orchestra n°1" à Pleyel le 8 Septembre 2009 ; globalement assez ignoré en France et peu joué (en regard de son importance objective passée). Site Internet personnel (pas d'extraits musicaux): www.luiginono.it

* Conseil-découverte : "Caminantes... Ayacucho" (1987, pour contralto, flûte basse, orgue, 2 chœurs, orchestre en 3 groupes et électronique) |

* Conseil-approfondissement : "Como una Ola de Fuerza y Luz [Comme une Vague de Force et de Lumière]" (1972, pour soprano, piano, orchestre et bande) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 11-Février-2017

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page