legend

Adams | Adès | Amy | Andre | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maresz | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* BENJAMIN BRITTEN (1913 - 1976), Angleterre

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Benjamin Britten [1913, Angleterre (Lowestoft, Suffolk) - 1976, Angleterre (Aldeburgh, né le jour de la fête de Sainte Cécile), décédé à 63 ans] (prononcer «benndjaminn briteunn») étudie le piano (sa mère est obsessionnellement aimée), puis la composition avec Frank Bridge (il est son unique élève), et John Ireland au Royal College of Music de Londres ; compositeur engagé socialement et passionné de chant (notamment pour ténor -Peter Pears qui est son compagnon de vie- et pour voix de garçons), il est l'exemple de l'artiste sensible (et fragile, marqué par de nombreuses dépressions), témoin pacifiste (comme Michael Tippett) et protestataire dans les temps modernes (objecteur de conscience, il s'exile aux USA de 1939 à 1942 avec Pears), défenseur des libertés et des minorités (notamment des enfants, lui-même a été agressé) ; un personnage idéaliste et meurtri, sur-attaché à ses racines géographiques (co-fondation du Festival lyrique d'Aldeburgh en 1948) et familiales, mais avec de terribles zones d'ombre (un goût pour les jeunes garçons qu'il ne faut pas masquer) ; sa santé physique a toujours été préoccupante : dès 1968, premiers troubles cardiaques (endocardite et pathologie de la valve aortique, probablement congénitale), puis attaque cérébrale, et en 1973, opération de chirurgie cardiaque, limitation au fauteuil roulant, paralysie du côté droit (écriture avec la seule main gauche). Site Internet (en Anglais) : www.brittenpears.org... Premières œuvres significatives (ses compositions d'avant guerre sont très nombreuses, plus de 10 par an depuis 1930, mais inégales sauf celles révisées ensuite): "Simple Symphony" (1934, fraîche et néo-classique), "Variations sur un Thème de Frank Bridge" (1937, pour orchestre à cordes, brillant, mais pas superficiel, exercice de style). Instrument pratiqué : piano (accompagnateur de chant, concertiste de chambre, même si curieusement il a peu composé pour cet instrument solo), orchestre (chef occasionnel).Progressiste-National. Benjamin Britten est un des 10 compositeurs majeurs de la Musique Contemporaine (d'abord de style néoclassique, puis moderne, tout en restant en grande part dans la tonalité, avec un langage mixte original) et il est le promoteur de la mélodie Anglaise d'après guerre, avec un style unique (resserré, synthétique, parcellaire et allusif) et un phrasé et une orchestration limpides ; sa musique est étonnamment unique, à la fois très personnelle (immédiatement reconnaissable, intime et discontinue, polytonale et polyrythmique) et influencée par les compositeurs précédents (Bridge, Bartók, Berg, Mahler, Chostakovitch, et aussi Purcell et consort) ; contrairement à la plupart des compositeurs Anglais, sa renommée tient avant tout à l'opéra (une quinzaine, depuis "Paul Bunyan" en 1941 jusqu'à "Death in Venice" en 1973), grâce aux choix de thèmes modernes et universels de la condition humaine (les défavorisés, les exclus), à l'action ramassée et dramatique, et à une orchestration brillante et immédiatement reconnaissable, souvent avec des moyens instrumentaux limités (de facto, ou par alternance de pupitres)... Pièces emblématiques (sur un catalogue total d'environ 250): pendant la guerre (influences encore patentes), "Les Illuminations" (1940, sérénade pour petit orchestre à cordes et voix, élégiaque ou exaltée, sur des textes d'Arthur Rimbaud), Concerto pour Violon (1940, une réussite avec rage, fougue et inquiétude), "Symphonia Da Requiem" (1941, pour orchestre, une grande réussite marquée par le premier Stravinsky et Prokofiev), "A Ceremony of Carols" (1942, pour harpe et chœur de garçons, avec le tube "This little Babe"), "Sérénade" (1943, pour ténor, cor et cordes, plutôt nocturne et voluptueuse) ; après guerre, "Peter Grimes" (1945, opéra théâtre, une œuvre phare inquiétante, avec séparés "Four Sea Interludes [Quatre Interludes Marins]", pour orchestre), "The Rape of Lucretia [Le Viol de Lucrèce]" (1946, opéra de chambre), Quatuor à cordes n°2 (1946), "The Young Person's Guide to the Orchestra" (1946, pour orchestre, un tube néoclassique sur des thèmes de Purcell, pour l'éducation musicale enfantine), "Albert Herring" (1947, opéra de chambre), "Spring Symphony [Symphonie du Printemps]" (1949, pour soprano, contralto et ténor solo, chœur de garçons et orchestre, célébration du réveil du Printemps et hommage à Mahler et son "Chant de la Terre"), "Lachrymae" (1950, pour alto et piano), "Billy Budd" (1951, opéra théâtre), "The Turn of the Screw [Le Tour d'Écrou]" (1954, opéra de chambre), "A Midsummer Night's Dream [Le Songe d'une Nuit d'Été]" (1960, opéra théâtre), "War Requiem" [Requiem de Guerre] (1962, oratorio pacifiste, enflammé), "Curlew River [La Rivière aux Courlis]" (1964, opéra de chambre, en parabole), "Owen Wingrave" (1971, opéra pour la télévision, au langage dodécaphonique), "Death in Venice [Mort à Venise]" (1973, opéra théâtre, sur un livret passionnant inspiré de Thomas Mann, tout en trompe l'œil), "Cello Symphony" (1964, concerto pour violoncelle), "3 Suites pour Violoncelle seul" (1965, 1967, 1971), Quatuor à cordes n°3 (1976, énigmatique, résigné et grinçant) et le populaire "War Requiem [Requiem de Guerre]" (1962, pour chœur et orchestre, une cantate longuement mûrie, non liturgique, pacifiste et grandiose).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1945Peter Grimes (opéra) [32 ans]Opéra théâtre. Une œuvre essentielle du répertoire d'après 1945, drame social et de l'exclusion (un thème central chez Britten) : une atmosphère sombre, dans une hypocrisie sociale déclarée (ostracisme) ; la réussite tient à la fois à la musique, not… … suite | … plus (portrait compositeur)146xxxx++++
1954The Turn of the Screw (opéra de chambre) [41 ans]Opéra chambre. Un petit bijou opératique d'après une nouvelle de Henry James, un drame sur la confiance (et l'abus de confiance), un thème très actuel (et psychanalytique), avec des motifs surréalistes (maison hantée, évènements étranges, orphelins m… … suite | … plus (portrait compositeur)108xxxxx+++
1962War Requiem (chœur et orchestre) [49 ans]Orchestre-Voix. Un long oratorio profane et religieux, en 6 mouvements, marqué par une intense charge émotionnelle, pacifiste ; destinée au plus grand nombre (pour témoigner et convaincre), la pièce utilise un langage musical simple et immédiat sur d… … suite | … plus (portrait compositeur)83xxxx+++++
1976Quatuor à cordes n°3 (2 violons, alto, violoncelle) [63 ans]Quatuor-Cordes. Une des œuvres les plus difficiles et les plus belles de Britten, énigmatique, résignée et grinçante, en 5 mouvements ; son climat aussi bien que certains de ses éléments thématiques, notamment dans le dernier mouvement, renvoient à l… … suite | … plus (portrait compositeur)29xxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendeNé le 22 Novembre 1913

M.A.J.-Actus : 2013/11/26.
Mort le 4 Décembre 1976 ; souvent joué, y compris ses opéras notamment "Mort à Venise", à l'Opéra de Lyon, le 23 Mai 2009 et "Albert Herring" le 26 Février 2009, à l'Opéra-Comique, à Paris (réussi); a suscité l'organisation d'une semaine de diffusion radiophonique sur France Musiques en Novembre 2013 pour son centenaire. Site Internet personnel (pas d'extraits musicaux): www.brittenpears.org

* Conseil-découverte : "War Requiem" (1962, pour chœur et orchestre) |

* Conseil-approfondissement : "Peter Grimes" (1945, opéra) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 26-Novembre-2013

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2017 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page