Concerts… ajout bienvenu [mail en bas de page], si musique après 1941 et > 80%, même format de données, avec date, lieu, heure, programme abrégé, lien, '*' si création et '0€' si gratuit, max. 180 caractères 

Abrahamsen | Adams | Adès | Amy | Andre | Aperghis | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Cerha | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Donatoni | Dufourt | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Filidei | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Hurel | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maratka | Maresz | Martin | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Saunders | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Stroppa | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* WOLFGANG RIHM (1952 - 69 ans), Allemagne

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Wolfgang Rihm [1952, Allemagne (Karlsruhe) - ] étudie, de 1968 à 1972, le piano et la composition avec Eugen Werner Velte et Wolfgang Fortner, au Conservatoire de Karlsruhe, puis avec Karlheinz Stockhausen à Cologne de 1972 à 1973, puis avec Klaus Huber à Fribourg-en-Brisgau de 1973 à 1976, et enfin avec Humphrey Searle ; dès 1973, il s'engage dans l'enseignement à Karlsruhe (il est nommé professeur de composition en 1985) et à Munich, à Darmstadt ; en 1981, il co-signe avec Manfred Trojan «Zur neuen Einfachheit» [vers la nouvelle simplicité], un manifeste pour une musique plus accessible, non sérielle et tonale (mais il s'en est écarté ensuite, notamment lors de l'assimilation de cette dite simplicité à la musique répétitive) ; actuellement il vit à la fois à Karlsruhe et Berlin, mais depuis 2017, suite à des soucis de santé, il ne compose presque plus ; physiquement, l'homme ressemble étrangement à (un portrait de) Beethoven avec la même volonté farouche, la même ambition de prise de risques calculée (mais avec une taille de 1.95 mètre!)... Première œuvre significative : "Kontour" (1974, une œuvre pour orchestre originale par le contraste entre la clarté et le brouillard), "Morphonie" (1974, pour orchestre et quatuor à cordes). Instrument pratiqué : piano. Hobby : peinture.Moderniste-Expressionniste. Wolfgang Rihm est un compositeur important, inventif, qui aime la prise de risques (souvent accessible : son modernisme est de plus en plus tempéré, mais sans recherche de la séduction facile), mais inégalement (sur)prolifique (presque 400 numéros d'opus, peu joués en France) dont le langage ressort davantage de l'expressionnisme modernisé, plutôt contrasté et tonal (tendant alors vers le post-modernisme), que d'une véritable recherche de voies nouvelles (mais avec toujours un sens, un geste artitique associé à chaque pièce) ; sa musique est d'essence Germanique, aphorisante, avec une émotion fondée sur la puissance enflammée mais sèche, sur une percutante suavité et sur les contraires clarté-confusion, et à l'écoute, privilégiant souvent les oppositions fortissimo-pianissimo et extrême-aigus-extrême-graves ; ses partitions sont toujours de facture solide (ce qui attire les experts mélomanes, notamment pour ses quators) ; à partir des années 90, ses œuvres connaissent plusieurs versions (pas le «work in progress» Boulézien, mais des ajouts de sur-écriture, de complexification limitée, vers encore plus d'expression, voire de folie poétique)… Pièces emblématiques (sur un total incroyable de quasi 400) : Quatuor n°3 "Im Innersten" (1976), "Jakob Lenz" (1979, opéra de chambre, sur la dérive vers la psychose schizo d'un poète renommé), "Tutuguri I-VI" (1981, pour orchestre, un monument pour les voix et percussions), "Départ" (1988, pour chœur mixte et ensemble, une pièce exemplaire de la «nouvelle simplicité»), "Chiffre-Zyklus" (8 pièces de formation variable, 1982-1988, non écouté en concert), "Die Hamletmaschine" (1983-1986, opéra d'après Heiner Müller, non écouté en concert), "Die Eroberung von Mexico" (opéra, d'après Antonin Artaud, 1987-1991, tout en percussions), ainsi que 2 musiques relevant du théâtre musical, "Die Hamletmaschine" (1986) et "Œdipus" (1987), puis, "Gesungene Zeit" (1993, pour violon et petit orchestre, monolithe flûté atmosphérique), "Deus Passus" (1996, oratorio, une Passion selon Saint Luc, corrigée, méditative), "Jagden und Formen [Chasses et Formes]" (2001, pour ensemble), "Et Lux [Et Lumière]" (2009, pour 4 voix et quatuor à cordes), Concerto "Séraphin" (2008, pour ensemble, halluciné, d'après Antonin Artaud, décliné ensuite pour groupes solistes et petit orchestre, en 2011, avec "Séraphin"-Symphonie).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1979Jakob Lenz (opéra de chambre) [27 ans]Opéra chambre (3 voix principales, baryton [Lenz], basse [Oberlin], ténor [Kaufmann], 6 voix intérieures associées à la folie de Lenz et 2 hautbois (aussi 1 cor Anglais), clarinette (aussi basse), contrebasson (aussi basson), trompette, trombone, per… … suite | … plus (portrait compositeur)75xxxx++
1981Tutuguri I-VI (récitant, chœur et orchestre) [29 ans]Orchestre (variable)-Voix (chœur sur bande magnétique et récitant). Une œuvre à effectif variable, toute tournée vers la fêlure ou la folie ou la sauvagerie, ou en tout cas vers l'extrême de l'expression par blocs, claire et forte, répétitive, distin… … suite | … plus (portrait compositeur)118xxxxx++++
2001Jagden und Formen (ensemble) [49 ans]Ensemble (24 musiciens, dont 13 bois et vents, 3 percussions, 1 harpe, 1 piano, 6 cordes). La pièce démarre par un signal de la percussion qui revient à lâcher les chevaux ou les chiens de la chasse (à courre), puis 2 violons s'entrelacent dans un je… … suite | … plus (portrait compositeur)55xxxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendelégendeNé le 13 Mars 1952

M.A.J.-Actus : 2019/07/14.
Reprise double de l'opéra "Jakob Lenz" dans 2 mises en scènes différentes, en 2019, à Paris (Athénée, Le Balcon, en Mars) et à Aix-en-Provence (Juillet) ; compositeur invité du festival Présences 2019 avec au moins 15 de ses pièces aux programmes (dont le fascinant Concerto "Séraphin" avec vidéo live) ; reprise de "Die Eroberung von Mexico", opéra de 1992, au Festival de Salzbourg 2015 ; création Française de "Nähe Fern 2 et 3" pour orchestre, le 14 Février 2014, à Pleyel (en-deçà) ; reprise de "Jagden und Formen" le 12 Janvier 2013 à Paris (le 15 à Lyon) ; festival des quatuors à cordes, à la Cité de la Villette du 14 au 22 Janvier 2012 ; le Festival de Salzbourg 2010 a proposé un cycle à son hommage, avec création de "Dionysos", opéra-théâtre musical, le 27 Juillet 2010 (réussi d'après les critiques) ; création Française de "Et Lux", pour quatuor vocal et quatuor à cordes, le 17 Novembre 2009, à Paris-Bastille ; création Française à Musica de "Vigilia", pour orgue, ensemble instrumental et 6 voix, le 30 Septembre 2006 ; pas de site Internet personnel, dommage

* Conseil-découverte : "Jagden und Formen" (2001, pour ensemble) |

* Conseil-approfondissement : "Tutuguri I-VI" (1981, pour orchestre) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 10-Avril-2020

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2021 Merci de signaler les liens vidéos brisés, pour correction immédiate, à Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page