Concerts… ajout bienvenu [mail en bas de page], si musique après 1941 et > 80%, même format de données, avec date, lieu, heure, programme abrégé, lien, '*' si création et '0€' si gratuit, max. 180 caractères 

Abrahamsen | Adams | Adès | Amy | Andre | Aperghis | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Cerha | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Donatoni | Dufourt | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Filidei | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Hurel | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maratka | Maresz | Martin | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Saunders | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Stroppa | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* PHILIPPE HUREL (1955 - 65 ans), France

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Philippe Hurel [1955, France (Domfront, Normandie)] étudie la musicologie à l'Université de Toulouse, avant d'intégrer le Conservatoire de Paris (alors rue de Madrid), il est à partir de 1985 régulièrement impliqué dans la recherche musicale à l'Ircam ; il est lauréat de la Villa Médicis à Rome (1986 - 1988) ; depuis 1991, il est le co-fondateur et directeur artistique de l'Ensemble Court-Circuit ; entre 2013 et 2018, il est professeur de composition au Conservatoire de Lyon ; un personnage fondamentalement gentil, direct et conciliant-souple, qui sait ce qu'il veut et à laquelle la musique ajoute une inattendue complexité, et aussi ouvert-empathique (perméable aux nouveautés multiples de la création sans a priori, y compris le Jazz et les polars avec une relation privilégiée récente avec Tanguy Viel) ; il a été l'ami et confident de Christophe Bertrand. Site Internet : www.philippe-hurel.fr/... Première œuvre significative : "Fragments de Lune" (1988, pour ensemble et dispositif électronique). Instrument pratiqué : violon.Moderniste-Synthétique (tendance actuelle polyrythmique). Philippe Hurel est un compositeur Français qui a su imprimer sa marque et sa personnalité au fil du temps, pour être considéré aujourd'hui (hélas, tardivement) comme incontournable, à la notoriété établie récemment dans le public mélomane (avec des commandes pour grand effectif à la clé) ; à l'origine, dans la mouvance post-spectrale, puis incluant les acquis post-sériels, ses compositions d'après 2000 privilégient en plus le timbre, les rythmes complexes (surtout), le tout dans une atonalité modérée (peu coloriste), mais toujours ambitieuse ; sa musique n'est pas d'un accès difficile à l'écoute, mais elle est dense et requiert beaucoup de préparation pour être exécutée pleinement par les instrumentistes (ce qui n'est pas toujours le cas, à notre époque productiviste et court-termiste)… Pièces emblématiques (sur un total limité, de près de 80) : "Six Miniatures en Trompe-l'œil (1991, pour ensemble), "Tombeau in memoriam Gérard Grisey" (1999, pour piano et percussion, impérieux), "Loops II" (2001, pour vibraphone, polyphonique), "Loops III" (2003, pour pour 2 flûtes, entrelacées), "Localized Corrosion" (2009, pour saxophone, guitare électrique, percussion et piano, amalgame éclaté), "Interstices" (2009, pour piano et 3 percussions, polyrythmique), "Trait d'Union" (2013, pour violon-violoncelle, en glissandi déviants), "Les Pigeons d'Argile" (2014, opéra-polar pour 6 voix, chœur et orchestre, original), "Tour à Tour III" (2015, pour grand orchestre, vertigineux), Quatuor à cordes n°1 (2017, éperdu).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
2003Loops III (2 flûtes) [48 ans]Duo (2 flûtes). Une pièce franchement obsessionnelle, péremptoire, plastique, et fascinante par les rythmes innovants (complexes, pas seulement binaires, déhanchés), par le duo lui-même (tout en homophonie, sur des schémas parallèles), par les jeux d… … suite | … plus (portrait compositeur)11xxxx+++
2010Localized Corrosion (saxophone, guitare électrique, percussion et piano) [55 ans]Quatuor (divers : saxophone, guitare électrique, percussionniste, piano). La pièce commence par une saturation totale (4 instruments ensemble) portée par des appels impérieux de la grosse caisse et les cymballes, et le staccato percussif du piano ; e… … suite | … plus (portrait compositeur)12xxx++
2010Interstices (pianos, percussions) [55 ans]Chambre (piano-3 percussions, chacune avec xylophone). La pièce, énergique et rythmique, est un flot continu, avec départs de séquences périodiques (sorte de remises à zéro) ; 2 types de séquences, le 1er type scandé avec un ostinato obsessionnel de … … suite | … plus (portrait compositeur)16xxxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendeNé le

M.A.J.-Actus :


* Conseil-découverte : |

* Conseil-approfondissement : |

 

Actualisation de la page (hors actualités) :

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2021 Merci de signaler les liens vidéos brisés, pour correction immédiate, à Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page