Concerts… ajout bienvenu [mail en bas de page], si musique après 1941 et > 80%, même format de données, avec date, lieu, heure, programme abrégé, lien, '*' si création et '0€' si gratuit, max. 180 caractères 

Abrahamsen | Adams | Adès | Amy | Andre | Aperghis | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Cerha | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Donatoni | Dufourt | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Filidei | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Hurel | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maratka | Maresz | Martin | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Saunders | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Stroppa | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* FRANÇOIS BAYLE (1932 - 89 ans), France

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
François Bayle [1932, France Outre-Mer (Tamatave, Madagascar) - ] (prononcer «bèle») est d'abord un autodidacte, puis sa formation, d'abord scientifique à Bordeaux (instituteur de 1956 à 1960), est déviée vers la musique au Conservatoire de Paris avec Olivier Messiaen, à Darmstadt avec Karlheinz Stockhausen (1959-1962) ; en 1960, il commence sa carrière musicale comme secrétaire de service à la RTF ; puis, en 1965, il choisit la Musique Concrète et le Groupe de Recherches Musicales, avec Pierre Schaeffer, en devient en 1966, le directeur, y compris lorsque le GRM est intégré en 1975 à l'Institut National de l'Audiovisuel (Ina-GRM), et cela jusqu'à sa retraite en 1997 (en raison de ses obligations professionnelles, il est surtout un compositeur de l'Eté, un peu comme Gustav Mahler) ; alors, il installe son propre atelier audio-numérique et multiphonique, le Studio Magison ; entrepreneur plein d'idées, il est à l'origine du terme acousmatique et de la conception de l'Acousmonium (1974), un ensemble orchestral de haut-parleurs associé à une électronique de spatialisation (sans aucun instrument de musique, mais mimant l'orchestre traditionnel), une utopie dédiée à l'écoute pure, comme un «espace de projection pénétrable, disposé en vue d'immersion sonore, d'une polyphonie spatialisée, articulée et dirigée» ; en dehors de la musique (mais cela l'a influencé), il aime les philosophes Gaston Bachelard et Maurice Merlot-Ponty, Jules Vernes, et l'ésotérisme ; le personnage est passionné, dynamique et pragmatique (avec perspicacité, il a repris récemment, avec l'informatique, certaines de ses pièces anciennes, datées (au moins technologiquement). Site Internet : www.magison.org... Premières œuvres significatives : "Trois Portraits d'un Oiseau qui n'Existe pas" (1962-1963, notamment le 3ème, "L'Oiseau chanteur", musique mixte), "L'Archipel" (1963, quatuor à cordes). Instrument pratiqué : piano.Electroacoustique-Mixte. François Bayle est l'un des leaders de la Musique Acousmatique en France, après les pionniers, Pierre Schaeffer et Pierre Henry ; son style est unique, fait d'une imagination fertile et souvent éthérée (ruissellements), nourri par son admiration de Jules Vernes (utopie) et son goût pour la poésie (rêve) ; sa musique (marquée par les textures) est complémentaire de l'autre compositeur acousmatique Français important de la seconde génération, Bernard Parmégiani (davantage sur les rythmes) : non datée par la technologie ou la mode, elle résiste assez bien au temps ; elle se renouvelle sans cesse, marquée par des cycles appelées utopies, avec des suites, des parcours, des métaphores, des boucles ; curieusement à l'écoute elle crée une magie car son déroulé est le plus souvent surprenant (elle s'échappe), évitant tout convenu ou ce qui paraît évident… Pièces emblématiques (toutes électroniques, sur un total de plus de 100, souvent par cycles): "Espaces inhabitables" (1967), "Jeïta" (1970), "L'Expérience acoustique" (1972), "Erosphère" (1980), "Son-Vitesse-Lumière" (1983), "Aéroformes" (1986), "Fabulae" (1992), "La Main Vide" (1994), "L'Oreille étonnée" (2008).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1967Espaces inhabitables (bande) [35 ans]Electroacoustique (acousmatique). Une œuvre énigmatique, envoûtante, au titre bien conçu ; elle est toujours à la limite de l'équilibre, de l'indicible et bien sûr de l'inconnu (si inhabitables) ; datés (bien), les sons se focalisent sur le souffle, … … suite | … plus (portrait compositeur)18xx+++++
1970Jeïta (bande) [38 ans]Electroacoustique (acousmatique). Une œuvre opulente et superbe, peignant les extraordinaires grottes de Jeïta au Liban : les sons favorisent les murmures et les éléments liquides ; au-delà de la peinture sonore, la pièce se construit par variations,… … suite | … plus (portrait compositeur)56xxxx+++++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendeNé le 27 Avril 1932

M.A.J.-Actus : 2020/12/19.
Création de "Le Projet «Ouïr»", le 20 Octobre 2017, à Paris, aux Multiphonies InaGrm ; journée-Portrait le 6 Octobre 2012, à Paris, Auditorium Saint Germain ; création de "Un Moment", le 9 Mai 2011, à Bruxelles (Belgique), en Hommage à Annette Vande Gorne, salle Flagey ; création Française de "L'Oreille étonnée", le 30 Octobre 2008 à Paris, Radio France (accrocheur) ; d'autres actualités sur le site de l'INA-GRM (www.ina.fr/grm) ; nouveau site Internet personnel en 2010 (URL modifiée, hors WP, en 2020) ; en vidéo : Bio. Site Internet personnel (avec extraits musicaux): www.francoisbayle.fr* Reco(s)-Accès-facile (relativement à son catalogue)… "Les Couleurs de la Nuit (1982, révisée en 2012, pour bande ; Extrait-Vidéo) |

* Conseil-découverte : "Jeïta" (1970, pour bande) |

* Conseil-approfondissement : "Erosphère" (1980, pour bande ; Extrait-Vidéo) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 19-Décembre-2020

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2021 Merci de signaler les liens vidéos brisés, pour correction immédiate, à Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page