Concerts… ajout bienvenu [mail en bas de page], si musique après 1941 et > 80%, même format de données, avec date, lieu, heure, programme abrégé, lien, '*' si création et '0€' si gratuit, max. 180 caractères 

Abrahamsen | Adams | Adès | Amy | Andre | Aperghis | Babbitt | Barber | Barraqué | Bayle | Bedrossian | Benjamin | Berio | Bernstein | Bertrand | Birtwistle | Boesmans | Boucourechliev | Boulez | Britten | Cage | Campana | Carter | Cavanna | Cerha | Chostakovitch | Chowning | Connesson | Copland | Crumb | Dalbavie | Dallapiccola | Dao | Denisov | Dillon | Donatoni | Dufourt | Durieux | Dusapin | Dutilleux | Eloy | Eötvös | Escaich | Fedele | Feldman | Fénelon | Ferneyhough | Ferrari | Filidei | Ginastera | Glass | Goeyvaerts | Górecki | Greif | Grisey | Haas | Harvey | Henry | Henze | Holliger | Huber | Hurel | Ingólfsson | Jolas | Jolivet | Kagel | Khatchatourian | Kurtag | Lachenmann | Levinas | Ligeti | Lindberg | Lutoslawski | Machover | Maderna | Manoury | Mantovani | Maratka | Maresz | Martin | Messiaen | Monnet | Murail | Nancarrow | Nono | Nunes | Ohana | Pablo | Pärt | Parmégiani | Partch | Pécou | Penderecki | Pesson | Posadas | Poulenc | Pousseur | Radulescu | Reich | Rihm | Riley | Risset | Robin | Romitelli | Saariaho | Saunders | Scelsi | Schaeffer | Schnittke | Schoeller | Sciarrino | Stockhausen | Stravinsky | Stroppa | Takemitsu | Tanguy | Tippett | Ullmann | Ustvolskaya | Varèse | Vivier | Wessel | Xenakis | Young | Zimmermann |



* BRUNO MADERNA (1920 - 1973), Italie

 

SYNTHÈSE BIOGRAPHIQUESTYLE MUSICAL
Bruno Maderna [1920, Italie (Venise) - 1973, Allemagne (Darmstadt), décédé à 53 ans, lors de répétitions du "Pelleas" de Debussy] étudie la composition avec Bustini au Conservatoire de Rome, puis avec Gian-Francesco Malipiero à Venise, et la direction d'orchestre avec Guarnieri à Sienne ; mais la rencontre déterminante a lieu en 1948 avec le chef d'orchestre Hermann Scherchen qui l'initie au dodécaphonisme et le pousse vers Darmstadt, dont il est un des premiers moteurs en tant que chef, créateur, inspirateur, dès le début des années 1950 ; il poursuit inlassablement tous ces rôles aussi à Milan et Tanglewood aux USA ; en 1955, il co-fonde, avec Luciano Berio, le Studio de phonologie de la RAI de Milan (musique électronique) ; sa vie est marquée par la suractivité et l'engagement (y compris politique), avec pour conséquence une usure physique et psychique qu'il paie par une disparition précoce (selon Luigi Nono, également communiste), en parallèle à un cancer bronchique diagnostiqué au moment des répétitions de "Satyricon", quelques mois avant sa mort... Première œuvre significative : "Fantasia" (1948, pour 2 pianos). Instrument pratiqué : violon (soliste, jeune).Moderniste-Sériel. Bruno Maderna est un compositeur aujourd'hui sous-estimé (assimilé à tort au sérialisme strict) ; en fait, sa musique est pétrie d'une grande liberté (librement post-Sérielle), d'une émotion sincère, et d'une généreuse expressivité, et son style suit l'avant-garde de l'époque, sans théorisation (sériel libéré, électronique, puis aléatoire), avec un sens affirmé du consensus ; son style est largement sériel ou post-sériel, mais sa musique s'en différencie par un côté sensuel affirmé… Pièces emblématiques (sur un total d'environ 50) : "Quartetto per Archi in due Tempi" (1955, pour quatuor à cordes, une pièce majeure du sérialisme), Concerto pour flûte (1954, une pièce sérielle, difficile d'accès), Concerto pour piano (1960, l'une des premières œuvres avec électronique intégrée), Concertos pour hautbois (n°1, 1962; n°2, 1967; n°3, 1973, les plus célèbres, notamment le second), "Hyperion" (1964, opéra de chambre), Concerto pour violon (1969), "Widmung" (pour violon seul, 1967), "Quadrivium" (4 percussionnistes et 4 ensembles, 1969), "Biogramma" (1972, pour grand orchestre, non écouté en concert), "Aura" (1972, pour grand orchestre, non écouté en concert), "Satyricon" (1973, opéra-montage-collage aléatoire, en un acte en partie inachevé, avec bande magnétique, non visionné).

 

 

ŒUVRE(S) SÉLECTIONNÉE(S)

CRÉATIONTITREANALYSETEMPSVALEURNIVEAU
1964Hyperion (opéra de chambre) [44 ans]Opéra chambre. Une œuvre qui, en 13 parties plutôt contemplatives (sauf la "Stele per Diotima", coupante), retrouve bien l'esprit initiatique du roman du poète fou Friedrich Hölderlin ; une grande beauté sonore avec dramatisme ; à noter, la fin marqu… … suite | … plus (portrait compositeur)83xxx+++
1972Aura (orchestre) [52 ans] Orchestre (grand, bois par 4, 4 flûtes ou flûtes piccolo, 3 hautbois, 1 cor anglais, 1 clarinette en mi bémol, 2 clarinettes, 1 clarinette basse, contrebasson, 3 bassons), 4 cors, 5 trompettes, 4 trombones, 1 vibraphone, 2 xylophones, 2 marimbas, 1 … … suite | … plus (portrait compositeur)17xxx+++

 

 

ACTUALITÉ [Créations, Reprises, Projets]

légendelégendeNé le 21 Avril 1920

M.A.J.-Actus : 2020/02/19.
Mort le 13 Novembre 1973 ; reprise de "Hyperion", le 4 Février 2020, à Rome (Italie) ; organisation d'une journée d'étude par le CDMC le 3 Février 2011 ; reprise du "Ruisseau sur l'Escalier" (réussie) et de "Hot" (moins, daté), en 2007 ; parution des 2 premiers volumes de son œuvre pour orchestre en CD ; trop peu joué en France

* Conseil-découverte : "Aura" (1972, pour grand orchestre) |

* Conseil-approfondissement : Concerto pour hautbois n°2 (1967) |

 

Actualisation de la page (hors actualités) : 19-Février-2020

© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2021 Merci de signaler les liens vidéos brisés, pour correction immédiate, à Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page