legend

XXL-SCOPE ESQUISSES (liste-compos-étendue) : Le XXL-SCOPE inclut des compositeurs vivants ou morts après 2000 pour lesquels l'auteur n'a pas encore pu sélectionner au moins 2 pièces de valeurs écoutées en concert (il y a aussi quelques rares compositeurs morts prématurément avant 2000 qui sont reconnus comme importants internationalement, mais peu joués en France et sans aucune pièce, pour l'instant, déterminante écoutée en concert… le XXL-SCOPE comprend un portrait rapide du compositeur, de son esthétique musicale (etc.), son actualité récente (créations, concerts en France), et surtout 3 séries de recommandations d'écoutes de pièces, en priorité écoutables sur YouTube, (1) des pièces d'accès facile relativement à son catalogue (curiosité instinctive), (2) une pièce pour la découverte, après un premier intérêt marqué, (3) une pièce pour l'approfondissement (sauf si compositeur trop jeune, ou au catalogue trop limité ou peu joué en France). Attention, les liens YouTube peuvent souvent devenir caducs sans préavis… merci de les signaler (ou tout autre commentaires et suggestions) à directement. Pour comparaison, la page d'accès aux compositeurs sélectionnés avec des pièces analysées est ICI

Aa | Abrahamsen | Adámek | Agobet | Anderson | Andriessen | Aperghis | Bacri | Baird | Ballif | Bancquart | Barry | Bec | Beffa | Benzecry | Béranger | Bianchi | Billone | Blank | Blondeau | Bolcom | Bonilla | Bonnet | Borowski | Borrel | Bosseur | Bryars | Bussotti | Campion | Campo | Canat de Chizy | Cardew | Cattaneo | Cendo | Cerha | Chauris | Chin | Chion | Combier | Corigliano | Criton | Czernowin | Daugherty | Davies | Dean | Di Tucci | Donatoni | Drouin | Dubugnon | Dufourt | Durand | Eckardt | Edwards | Eimermacher | Fafchamps | Filidei | Fineberg | Finnissy | Finzi | Florentz | Fox | Francesconi | Fuente | Fujikura | Furrer | Ge | Gervasoni | Giraud | Globokar | Goehr | Goubaïdoulina | Grätzer | Hakola | Halffter | Hartke | Haussmann | Hersant | Hervé | Höller | Hosokawa | Hudry | Hurel | Ibarra | Illés | Jarrell | Jodlowski | Kantcheli | Kernis | Kiyama | Knussen | Koch | Kyburz | Lacaze | Lanza | Larcher | Lazkano | Lenot | Leroux | Lévy | Mâche | Machuel | MacMillan | Magrané | Malec | Maratka | Markeas | Martin | Matalon | Méfano | Mikalsen | Mitterer | Moravec | Moss | Mulsant | Mundry | Narboni | Neuwirth | Nørgard | Nyman | Parmerud | Parra | Pattar | Pauset | Petitgirard | Pintscher | Poppe | Radigue | Rautavaara | Reimann | Reverdy | Rivas | Roche | Saunders | Schwartz | Sculthorpe | Sighicelli | Singier | Sinnhuber | Sørensen | Spahlinger | Staud | Steen-Andersen | Strasnoy | Stroé | Stroppa | Taïra | Tavener | Turnage | Vasks | Verunelli | Widmann | Xu | Zanési | Zavaro |



* JEAN-MARC SINGIER (1954 - 63 ans), France

ESQUISSE-PORTRAIT
Moderniste-Synthétique (tendance ludique)

compositeur Français encore jeune, dont le parcours des débuts est assez atypique ; étudiant en Lettres, il interrompt brusquement ses études littéraires et arrête la Prépa à Normale-Sup pour se consacrer à la musique (mais trop tard pour commencer la filière des conservatoires) ; alors il suit les séminaires modernistes de composition de György Ligeti, Aurel Stroë et Brian Ferneyhough, et plus longuement de Franco Donatoni, à Sienne, puis à l'Académie Sainte Cécile de Rome, et enfin, il est lauréat de la Villa Médicis à Rome (1986 - 1988) ; éclectique, indépendant et insaissable (comme sa musique), c'est un touche à tout, aussi bien du Jazz Dixieland que de la percussion Iranienne, sans oublier les clins d'oeil à Stravinsky ; les titres de ses pièces ont souvent une dimension humoristique avec jeux de mots (espièglerie), à l'instar de Marc Monnet, de la même génération (mais leurs musiques sont très différentes) ; son style est typiquement ludique (un brin aguicheur), un style qui a été repris, étendu, diversifié, savantisé par le génération suivante depuis Fabien Lévy jusqu'à Francesca Verunelli, en passant par Francesco Filidei, Claire-Marie Sinnhuber, et bien d'autres ; il ne s'interdit aucun emprunt esthétique (mais sans collage), et le résultat, hétéroclite, peut passer pour l'étalage d'un bazar Oriental ; sa musique est imprévisible, parfois nerveuse sans but, parfois statique, également errante, parfois anguleuse, également sans histoire linéaire (donc entendue comme un peu vaine, alors qu'elle est élaborée, minutieuse et construite) avec un jeu paradoxal sur les rythmes




ESQUISSE-SÉLECTION
* Reco(s)-Accès-facile (relativement à son catalogue)… "Zombres, Blablaïka, Balérinabulle" (1990, pour 3 voix d'hommes et ensemble) | "Scoubidou" (2009, pour solistes, et orchestres enregistrés et ordinateur, statique et entrelacé ; Extrait-Vidéo)

Reco-découverte… "Traces et Strettes, en Strates, en Strophes" (1989, quatuor divers)

Reco-approfondissement… "Tohu-Bohu d'Intrus" (1992, 12 musiciens)




PHOTOPAYSACTUALITÉS DE JEAN-MARC SINGIER
légendeFrance2016/12/05. Création de "Chat Perché", opéra pour enfants, à l'Opéra de Paris-Bastille, le 12 Mars 2011 ; création d'un Septuor, le 20 Mai 2010, à Naterre ; création d'une pièce pour orchestre sans titre (pour l'instant) le 14 Février 2009, à Présences (Metz) ; il semble avoir disparu des radars depuis au moins 5 ans (pas de concert en région Parisienne, pas de création médiatisée) ; pas de site Internet personnel, dommage (ce qui ne facilite pas, non plus, son référencement)


Actualisation de la page (hors actualités) : 3-Août-2015



© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2018 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page