legend

XXL-SCOPE ESQUISSES (liste-compos-étendue) : Le XXL-SCOPE inclut des compositeurs vivants ou morts après 2000 pour lesquels l'auteur n'a pas encore pu sélectionner au moins 2 pièces de valeurs écoutées en concert (il y a aussi quelques rares compositeurs morts prématurément avant 2000 qui sont reconnus comme importants internationalement, mais peu joués en France et sans aucune pièce, pour l'instant, déterminante écoutée en concert… le XXL-SCOPE comprend un portrait rapide du compositeur, de son esthétique musicale (etc.), son actualité récente (créations, concerts en France), et surtout 3 séries de recommandations d'écoutes de pièces, en priorité écoutables sur YouTube, (1) des pièces d'accès facile relativement à son catalogue (curiosité instinctive), (2) une pièce pour la découverte, après un premier intérêt marqué, (3) une pièce pour l'approfondissement (sauf si compositeur trop jeune, ou au catalogue trop limité ou peu joué en France). Attention, les liens YouTube peuvent souvent devenir caducs sans préavis… merci de les signaler (ou tout autre commentaires et suggestions) à directement. Pour comparaison, la page d'accès aux compositeurs sélectionnés avec des pièces analysées est ICI

Aa | Abrahamsen | Adámek | Agobet | Anderson | Andriessen | Aperghis | Bacri | Baird | Ballif | Bancquart | Barry | Bec | Beffa | Benzecry | Béranger | Bianchi | Billone | Blank | Blondeau | Bolcom | Bonilla | Bonnet | Borowski | Borrel | Bosseur | Bryars | Bussotti | Campion | Campo | Canat de Chizy | Cardew | Cattaneo | Cendo | Cerha | Chauris | Chin | Chion | Combier | Corigliano | Criton | Czernowin | Daugherty | Davies | Dean | Di Tucci | Donatoni | Drouin | Dubugnon | Dufourt | Durand | Eckardt | Edwards | Eimermacher | Fafchamps | Filidei | Fineberg | Finnissy | Finzi | Florentz | Fox | Francesconi | Fuente | Fujikura | Furrer | Ge | Gervasoni | Giraud | Globokar | Goehr | Goubaïdoulina | Grätzer | Hakola | Halffter | Hartke | Haussmann | Hersant | Hervé | Höller | Hosokawa | Hudry | Hurel | Ibarra | Illés | Jarrell | Jodlowski | Kantcheli | Kernis | Kiyama | Knussen | Koch | Kyburz | Lacaze | Lanza | Larcher | Lazkano | Lenot | Leroux | Lévy | Mâche | Machuel | MacMillan | Magrané | Malec | Maratka | Markeas | Martin | Matalon | Méfano | Mikalsen | Mitterer | Moravec | Moss | Mulsant | Mundry | Narboni | Neuwirth | Nørgard | Nyman | Parmerud | Parra | Pattar | Pauset | Petitgirard | Pintscher | Poppe | Radigue | Rautavaara | Reimann | Reverdy | Rivas | Roche | Saunders | Schwartz | Sculthorpe | Sighicelli | Singier | Sinnhuber | Sørensen | Spahlinger | Staud | Steen-Andersen | Strasnoy | Stroé | Stroppa | Taïra | Tavener | Turnage | Vasks | Verunelli | Widmann | Xu | Zanési | Zavaro |



* PETER SCULTHORPE (1929 - 2014), Australie

ESQUISSE-PORTRAIT
Progressiste-National (tendance polyrythmique)

compositeur Australien à la notoriété internationale établie, notamment dans les pays Anglo-Saxons au-delà de son île-continent natale ; il étudie au Conservatoire de Melbourne de 1946 à 1950, puis retourne dans sa région de Tasmanie, délaissant la musique pour un magasin de chasse et de pêche tenu par son frère ; sa Sonatine pour piano, jouée au Festival de Baden-Baden (Allemagne), en 1955, attire l'attention par ses innovations et lui permet de revenir au grand jour à la composition ; après un séjour à Wadham College, Oxford, en Angleterre, il entame une carrière standard de composition et d'enseignement (comme professeur à l'Université de Sydney, de 1963 à sa retraite) ; il utilise dans sa musique, plutôt polyrythmique, des timbres et des effets rares, typiquement des psalmodies réalisées par les basses et assimilées aux sons du didjeridoo, et des glissandi sur les cordes rappelant les nuées d'oiseaux sauvages, s'envolant vers les marais du Nord ; sa musique, nationaliste explicite, est essentiellement tonale ou modale et s'inspire souvent de thèmes aborigènes (musique de tradition orale) ; elle est plutôt sombre, troublante, dramatique, généreuse, naturaliste, révélant une force orchestrale primitive (spectaculaire) ou une nécessité expressive pour les pièces à effectifs réduits ; plus tardivement, il a viré comme beaucoup de compositeurs vers le néotonal, souvent avec bonheur ; son catalogue est pléthorique avec près de 300 pièces (catalogue inégal), dont "Earth Cry", "Kakadu", les quatuors à cordes n°17 et 8 (sur un total de 18), "The Song of Tailitlama" et 2 opéras, si l'on isole son chef d'œuvre la "Sun Music"




ESQUISSE-SÉLECTION
* Reco(s)-Accès-facile (relativement à son catalogue)… "Earth Cry" (1986, pour orchestre, dramatique ; Extrait-Vidéo) | "Kakadu" (1988, pour orchestre, aux rythmes aborigènes ; Extrait-Vidéo)

Reco-découverte… "The Song of Tailitnama" (1974, pour voix haute, 6 violoncelles et percussion, fascinant)

Reco-approfondissement… "Sun Music" I-IV (1965 - 1969, pour orchestre, aux rythmes neufs)




PHOTOPAYSACTUALITÉS DE PETER SCULTHORPE
légendeAustralie2014/10/12. Mort le 8 Août 2014 ; très peu d'actualités (à notre connaissance) en France ; sans conteste le plus grand compositeur Australien, mais son décès est passé totalement inaperçu en France ; il y est hélas très rarement joué, après une courte période de coopération avec l'Ircam ; site Internet personnel bien fait, mais assez permanenté depuis sa mort et les retombées presse qui l'ont suivi (notamment pas de suivi de concerts et pas d'actualités) . Site Internet personnel (avec extraits musicaux): www.petersculthorpe.com.au


Actualisation de la page (hors actualités) : 12-Octobre-2014



© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2018 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page