legend

XXL-SCOPE ESQUISSES (liste-compos-étendue) : Le XXL-SCOPE inclut des compositeurs vivants ou morts après 2000 pour lesquels l'auteur n'a pas encore pu sélectionner au moins 2 pièces de valeurs écoutées en concert (il y a aussi quelques rares compositeurs morts prématurément avant 2000 qui sont reconnus comme importants internationalement, mais peu joués en France et sans aucune pièce, pour l'instant, déterminante écoutée en concert… le XXL-SCOPE comprend un portrait rapide du compositeur, de son esthétique musicale (etc.), son actualité récente (créations, concerts en France), et surtout 3 séries de recommandations d'écoutes de pièces, en priorité écoutables sur YouTube, (1) des pièces d'accès facile relativement à son catalogue (curiosité instinctive), (2) une pièce pour la découverte, après un premier intérêt marqué, (3) une pièce pour l'approfondissement (sauf si compositeur trop jeune, ou au catalogue trop limité ou peu joué en France). Attention, les liens YouTube peuvent souvent devenir caducs sans préavis… merci de les signaler (ou tout autre commentaires et suggestions) à directement. Pour comparaison, la page d'accès aux compositeurs sélectionnés avec des pièces analysées est ICI

Aa | Abrahamsen | Adámek | Agobet | Anderson | Andriessen | Aperghis | Bacri | Baird | Ballif | Bancquart | Barry | Bec | Beffa | Benzecry | Béranger | Bianchi | Billone | Blank | Blondeau | Bolcom | Bonilla | Bonnet | Borowski | Borrel | Bosseur | Bryars | Bussotti | Campion | Campo | Canat de Chizy | Cardew | Cattaneo | Cendo | Cerha | Chauris | Chin | Chion | Combier | Corigliano | Criton | Czernowin | Daugherty | Davies | Dean | Di Tucci | Donatoni | Drouin | Dubugnon | Dufourt | Durand | Eckardt | Edwards | Eimermacher | Fafchamps | Filidei | Fineberg | Finnissy | Finzi | Florentz | Fox | Francesconi | Fuente | Fujikura | Furrer | Ge | Gervasoni | Giraud | Globokar | Goehr | Goubaïdoulina | Grätzer | Hakola | Halffter | Hartke | Haussmann | Hersant | Hervé | Höller | Hosokawa | Hudry | Hurel | Ibarra | Illés | Jarrell | Jodlowski | Kantcheli | Kernis | Kiyama | Knussen | Koch | Kyburz | Lacaze | Lanza | Larcher | Lazkano | Lenot | Leroux | Lévy | Mâche | Machuel | MacMillan | Magrané | Malec | Maratka | Markeas | Martin | Matalon | Méfano | Mikalsen | Mitterer | Moravec | Moss | Mulsant | Mundry | Narboni | Neuwirth | Nørgard | Nyman | Parmerud | Parra | Pattar | Pauset | Petitgirard | Pintscher | Poppe | Radigue | Rautavaara | Reimann | Reverdy | Rivas | Roche | Saunders | Schwartz | Sculthorpe | Sighicelli | Singier | Sinnhuber | Sørensen | Spahlinger | Staud | Steen-Andersen | Strasnoy | Stroé | Stroppa | Taïra | Tavener | Turnage | Vasks | Verunelli | Widmann | Xu | Zanési | Zavaro |



* GUIA KANTCHELI (1935 - 82 ans), Géorgie

ESQUISSE-PORTRAIT
Progressiste-National (tendance expressioniste)

compositeur Géorgien, internationalement renommé, dont la carrière se scinde en 2, jusqu'en 1990, dans le cadre de la conformité à l'Union Soviétique avec des postes officiels et peu de pièces à son catalogue (une vingtaine, dont les 7 symphonies), puis, après, émigration en Europe (à Berlin, puis notamment en Belgique Flamande) et explosion créatrice (plus de 40 pièces) ; après un premier essai universitaire en géologie, il étudie la musique entre 1959 et 1963 au Conservatoire de Tbilissi en Géorgie ; à son tour, dès 1970, il enseigne la musique et la composition au même conservatoire et il devient en 1971 (et pendant près de 20 ans) le directeur musical du Théâtre Rustaveli ; sa musique, authentiquement mélodique, est typiquement Slave (romantisme tragique et sentiments excaerbés) avec une forte dimension spirituelle (comme Sofia Goubaïdoulina ou Arvo Pärt, etc.) ; elle reste cohérente tout au long de sa vie (au cours des 2 périodes) et s'inscrit dans la tradition, guère au-delà de Stravinsky et Bartók, elle est prévisible, mais efficace ; elle a un parfum unique, assez néo-romantique, qui juxtapose les pianissimi étirés-éthérés et les fortissimi explosifs brefs, les premiers recueillis ou rêveurs, les seconds, tragiques ou pesants, souvent selon un processus assez linéaire ; tout son catalogue est facile d'accès, lyrique, hédoniste, et nettement tonal, avec une orchestration opulente ; il a également composé une quarantaine de B.O.F. pour le cinéma de l'URSS et aussi pour Terrence Malick, et son «Tree of Life», en 2011, et réciproquement, les B.O.F. d'autres compositeurs (Nino Rota), la musique folklorique de son pays et même le Jazz des années 1950 et 1960 sont une source d'inspiration pour lui ; à savoir, son nom s'écrit encore Giya Kancheli




ESQUISSE-SÉLECTION
* Reco(s)-Accès-facile (relativement à son catalogue)… "Styx" (1999, pour alto solo, orchestre à cordes, chœur féminin, basse électrique et clavier, onirique ; Extrait-Vidéo) |

Reco-découverte… Concerto pour alto "Pleuré par le Vent" (1990, pour alto et orchestre, liturgique ; Extrait-Vidéo)

Reco-approfondissement… "Exil" (soprano, flûte, 4 cordes, synthétiseur, 1995)




PHOTOPAYSACTUALITÉS DE GUIA KANTCHELI
légendeGéorgie2015/08/03. Création de "Angels of Sorrowch", pour violon, violoncelle, chœur d'enfants et orchestre de chambre, le 5 Octobre 2013, à Kronberg (Allemagne) ; création de "Chiaroscuro", pour quatuor à cordes, 12 Septembre 2010, à Dubrovnik (Croatie) ; quelques projets de création encore en 2016, même si son inspiration s'est ralentie ; pas de site Internet personnel, dommage, mais seulement celui, bien suivi, de MSC (ex-Schirmer) son éditeur (à http://www.musicsalesclassical.com/composer/short-bio/2423), en Anglais, avec de courts extraits musicaux


Actualisation de la page (hors actualités) : 3-Août-2015



© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2018 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page