legend

XXL-SCOPE ESQUISSES (liste-compos-étendue) : Le XXL-SCOPE inclut des compositeurs vivants ou morts après 2000 pour lesquels l'auteur n'a pas encore pu sélectionner au moins 2 pièces de valeurs écoutées en concert (il y a aussi quelques rares compositeurs morts prématurément avant 2000 qui sont reconnus comme importants internationalement, mais peu joués en France et sans aucune pièce, pour l'instant, déterminante écoutée en concert… le XXL-SCOPE comprend un portrait rapide du compositeur, de son esthétique musicale (etc.), son actualité récente (créations, concerts en France), et surtout 3 séries de recommandations d'écoutes de pièces, en priorité écoutables sur YouTube, (1) des pièces d'accès facile relativement à son catalogue (curiosité instinctive), (2) une pièce pour la découverte, après un premier intérêt marqué, (3) une pièce pour l'approfondissement (sauf si compositeur trop jeune, ou au catalogue trop limité ou peu joué en France). Attention, les liens YouTube peuvent souvent devenir caducs sans préavis… merci de les signaler (ou tout autre commentaires et suggestions) à directement. Pour comparaison, la page d'accès aux compositeurs sélectionnés avec des pièces analysées est ICI

Aa | Abrahamsen | Adámek | Agobet | Anderson | Andriessen | Aperghis | Bacri | Baird | Ballif | Bancquart | Barry | Bec | Beffa | Benzecry | Béranger | Bianchi | Billone | Blank | Blondeau | Bolcom | Bonilla | Bonnet | Borowski | Borrel | Bosseur | Bryars | Bussotti | Campion | Campo | Canat de Chizy | Cardew | Cattaneo | Cendo | Cerha | Chauris | Chin | Chion | Combier | Corigliano | Criton | Czernowin | Daugherty | Davies | Dean | Di Tucci | Donatoni | Drouin | Dubugnon | Dufourt | Durand | Eckardt | Edwards | Eimermacher | Fafchamps | Filidei | Fineberg | Finnissy | Finzi | Florentz | Fox | Francesconi | Fuente | Fujikura | Furrer | Ge | Gervasoni | Giraud | Globokar | Goehr | Goubaïdoulina | Grätzer | Hakola | Halffter | Hartke | Haussmann | Hersant | Hervé | Höller | Hosokawa | Hudry | Hurel | Ibarra | Illés | Jarrell | Jodlowski | Kantcheli | Kernis | Kiyama | Knussen | Koch | Kyburz | Lacaze | Lanza | Larcher | Lazkano | Lenot | Leroux | Lévy | Mâche | Machuel | MacMillan | Magrané | Malec | Maratka | Markeas | Martin | Matalon | Méfano | Mikalsen | Mitterer | Moravec | Moss | Mulsant | Mundry | Narboni | Neuwirth | Nørgard | Nyman | Parmerud | Parra | Pattar | Pauset | Petitgirard | Pintscher | Poppe | Radigue | Rautavaara | Reimann | Reverdy | Rivas | Roche | Saunders | Schwartz | Sculthorpe | Sighicelli | Singier | Sinnhuber | Sørensen | Spahlinger | Staud | Steen-Andersen | Strasnoy | Stroé | Stroppa | Taïra | Tavener | Turnage | Vasks | Verunelli | Widmann | Xu | Zanési | Zavaro |



* CHAYA CZERNOWIN (1957 - 60 ans), Israël

ESQUISSE-PORTRAIT
Moderniste-Synthétique (tendance fusionelle)

compositrice et pédagogue Israélienne, à la notoriété établie pour ces 2 facettes à la fois en Amérique et en France-Allemagne (fait rare) ; elle étudie d'abord à la Rubin Academy of Music de l'Université de Tel-Aviv (1976 - 1982) ; à partir de 25 ans, elle quitte Israël pour l'Allemagne, grâce à une bourse du DAAD (1983 - 1985), puis pour l'Université de San Diego en Californie, aux USA (1987 - 1993), pour le Japon où elle est invitée en résidence avec une bourse Asahi Shimbun (1993 - 1995), et enfin à nouveau pour l'Allemagne et l'Autriche, à Vienne (1997) ; très vite après, elle devient professeure de composition, un métier qu'elle aime exercer (à San Diego, Vienne, Harvard) ; sa musique est bien reconnaissable par un mélange fusionnel des sons acoustiques et électroniques (différent de la norme qui utilise l'électronique comme sous-couche tapissante), par une focalisation sur le timbre par l'association de sons d'origines variées et inhabituels (à la frange du bizarre), par des gestes compositionnels novateurs par lesquels elle marque les esprits (comme dans "Wintersongs" où un matériau est repris 5 fois sous des angles variés ou dans son Quatuor avec permutation des fonctions) et enfin par l'expérience physique que procure l'écoute de sa musique ; curieusement c'est un personnage ouvertement engagé (politiquement) et assez conforme à l'image que l'on se fait du professeur de composition (depuis 2009) à Harvard (le top aux USA dans l'environnement classieux de la Nouvelle-Angleterre) ; prononcer «chernovinn»




ESQUISSE-SÉLECTION
* Reco(s)-Accès-facile (relativement à son catalogue)… "Maim" (2002-2007, pour grand orchestre, quintette de solistes (avec tubax principal soliste pré-enregistré) et électronique en direct, frémissant avec des accidents ; Extrait-Vidéo) |

Reco-découverte… Quatuor à Cordes (1996, pour 2 violons, alto, violoncelle, dépaysant et fusionnel ; Extrait-Vidéo)

Reco-approfondissement… "Sahaf" (2008, pour saxophone, guitare électrique, percussion et piano, déviant et bizarre ; Extrait-Vidéo




PHOTOPAYSACTUALITÉS DE CHAYA CZERNOWIN
légendeIsraël2017/07/16. Création de "Infinite Now", opéra spatialisé avec électronique live, le 18 Avril 2017, à Gand (Belgique), repris en version concert (réussie) à la Philharmonie de Paris, le 14 Juin 2017 ; création de "Hidden", pour quatuor à cordes et électronique (en-deçà), le 21 Juin 2014, Paris-Ircam ; le site Internet personnel est très pro (calculé, à l'Américaine), à la documentation ciblée, assez riche, mais seulement en Anglais. Site Internet personnel (avec extraits musicaux): chayaczernowin.com


Actualisation de la page (hors actualités) : 16-Juillet-2017



© Jean Henri Huber, Musique Contemporaine.Info, 2005-2018 Pour retourner à la page d'accueil: BIENVENUE !
Retour Haut de page